Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 21.02.2011 08h24
Le président chinois appelle à des efforts pour créer une société harmonieuse et stable

Le président chinois Hu Jintao a demandé samedi aux fonctionnaires d'améliorer les capacités de gestion sociale et d'apporter des innovations en la matière afin d'assurer "une société harmonieuse, stable et pleine de vitalité".

"Pour renforcer et innover en matière de gestion sociale, il faut stimuler la vitalité de la société et faire largement accroître les éléments harmonieux, tout en réduisant au minimum les facteurs inharmonieux", a souligné le président chinois lors d'une cérémonie d'ouverture d'un séminaire, auquel ont participé des responsables aux niveaux provincial et ministériel.

Hu Jintao a mis l'accent sur le besoin d'édifier un système de gestion sociale socialiste aux caractères chinois, visant à sauvegarder les droits et intérêts du peuple, promouvoir la justice sociale et maintenir l'ordre social.

Pour réaliser cet objectif, il importe de résoudre des problèmes importants qui pourraient nuire à l'harmonie et à la stabilité sociales, a-t-il ajouté.

"Il est nécessaire de renforcer et de perfectionner le mécanisme soutenu par le Parti communiste chinois (PCC) et le gouvernement pour sauvegarder les droits et intérêts du peuple", a noté Hu Jintao, également secrétaire général du Comité central du PCC.

Il s'est dit convaincu que de telles pratiques aideraiont à former un mécanisme scientifique et efficace pour coordonner les intérêts de différents groupes, traiter les plaintes, résoudre les disputes et sauvegarder les droits et intérêts.

Il est impératif de promouvoir et de perfectionner la gestion et les services pour la population migrante et d'autres groupes spécifiques, en construisant une base de données nationale concernant les informations de base sur la population du pays, en établissant un meilleur système offrant une administration dynamique pour la population et en améliorant davantage les politiques en la matière, a fait savoir Hu Jintao.

La Chine doit améliorer les capacités des services sociaux et renforcer le mécanisme de sécurité publique pour assurer la sécurité alimentaire et des médicaments, la sécurité au travail, l'ordre social et les réponses d'urgence, a-t-il fait remarquer.

Les autres tâches principales évoquées par Hu Jintao incluent le renforcement du rôle de direction du PCC et des fonctions de gestion sociale du gouvernement, l'allocation de davantage de personnel, de fonds et de matériel aux organisations de base pour élever la qualité de leurs services.

Hu Jintao a souligné l'importance de la gestion du réseau des informations, en appelant à une gestion améliorée.

Le président chinois a également demandé aux fonctionnaires de reconnaître l'importance de l'amélioration de la gestion sociale et des innovations, qui sont des préalables au développement du PCC, du pays et à la construction d'une société socialiste harmonieuse. Pour atteindre cet objectif, le pays doit accélérer sa croissance économique, avec comme priorité l'amélioration du niveau de vie du peuple, a-t-il ajouté.

Le vice-président chinois Xi Jinping a présidé cette cérémonie organisée à l'Ecole du Parti du Comité central du PCC.

Les autres dirigeants présents lors de la cérémonie étaient le président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale de Chine Wu Bangguo, le Premier ministre Wen Jiabao et d'autres membres du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC -- Jia Qinglin, Li Changchun, Li Keqiang, He Guoqiang et Zhou Yongkang.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : pas de protéine de cuir dans le lait (ministère)
Wen Jiabao : la Chine va rationaliser son industrie des terres rares
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi