Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 23.02.2011 12h56
Les porte-paroles pour le comité du PCC incités à promouvoir l'harmonie sociale

Les porte-paroles pour le comité du Parti communiste chinois (PCC) doivent publier efficacement les informations et guider de façon efficace l'opinion publique afin d'aider à renforcer l'harmonie sociale, a déclaré mardi un haut responsable du PCC.

Li Changchun, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a fait ces remarques lors du 1er programme de formation national destiné aux porte-paroles du Comité du PCC.

La Chine a commencé à mettre en oeuvre le plan de développement 2011-2015 et va célébrer le 90e anniversaire de la fondation du PCC cette année. La Chine faisant face à des grandes opportunités et à des défis sérieux, les porte-paroles auront beaucoup de travail à faire, selon Li Changchun.

M. Li a appelé les porte-paroles à travailler à l'établissement d'une bonne atmosphère pour la célébration du 90e anniversaire du PCC, et pour promouvoir le développement scientifique et l'harmonie sociale.

Ils doivent cultiver une atmosphère d'opportunités stratégiques à saisir pour le développement du pays, apporter des bénéfices concrets au peuple, et établir une image globale de développement pacifique de la Chine.

L'établissement d'un système de porte-paroles pour le comité du PCC était une tâche importante fixée par la 4e session plénière du 17e Comité central du PCC, organisée en septembre 2009, a ajouté M. Li.

Le programme de formation de trois jours a été organisé par le Bureau de la Communication internationale du Comité central du PCC.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va renforcer la prévention des maladies infectieuses durant le printemps et l'été
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi