Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 05.03.2011 14h21
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN

La Chine a ouvert samedi sa session parlementaire annuelle, dévoilant son plan de développement quinquennal et s'efforçant de traiter les questions économiques pressantes, dont l'inflation.

Près de 3 000 députés de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) à travers le pays, et plus de 2 000 membres du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), l'organe politique suprême de consultation, sont présents dans le Grand Palais du Peuple lors de la séance d'ouverture de la quatrième session de la 11ème APN.

Le monde regarde comment la Chine affronte l'actuelle situation complexe et saisit cette opportunité stratégique pour son développement en 2011, le début de son plan quinquennal et le 90ème anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC).

Lors de la séance d'ouverture, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a présenté le rapport d'activité du gouvernement. Les dirigeants d'Etat Hu Jintao, Wu Bangguo, Jia Qinglin, Li Changchun, Xi Jinping, Li Keqiang, He Guoqiang et Zhou Yongkang sont présents à la réunion.

Dans son rapport d'activité, M. Wen a déclaré que le développement de la Chine était "toujours confronté à une situation extrêmement complexe cette année".

"L'économie mondiale continue à se redresser lentement, mais elle le fait cependant sur des bases fragiles." a-t-il indiqué.

"Dans le fonctionnement de l'économie chinoise, on observe un mélange de problèmes à long et à court terme, ainsi qu'une superposition des incohérences institutionnelles et des contradictions structurelles, ce qui rend de plus en plus malaisé le contrôle macroéconomique", a-t-il poursuivi.

"Les objectifs prévus cette année pour le développement économique et le progrès social sont les suivants: augmentation d'environ 8% du PIB; optimisation plus poussée de la structure économique; limitation de la hausse des prix à la consommation autour de 4%; création de plus de 9 millions d'emplois dans les agglomérations urbaines, limitation du taux de chômage enregistré parmi la population urbaine à 4,6%; amélioration continue de la balance des paiements", a résumé le Premier ministre chinois dans son rapport.

La Chine s'est fixée pour objectif une croissance économique annuelle de 7% durant les cinq prochaines années avec une amélioration considérable de la qualité et des performances du développement économique, a fait savoir M. Wen.

"Pour atteindre ces objectifs, il nous faudra assurer à la fois la continuité et la stabilité de notre politique macroéconomique tout en haussant d'un cran la précision, la souplesse et l'efficacité de nos mesures politiques. Il importera aussi de tenir la balance égale entre le maintien d'un développement économique régulier et relativement rapide d'une part, et le réajustement des structures économiques et le contrôle des attentes inflationnistes de l'autre. Nous accorderons une importance accrue à la stabilisation du niveau général des prix et ferons tout le nécessaire pour éviter de violentes fluctuations économiques", a-t-il déclaré.

Pour contrôler la hausse des prix, la Chine aura pour "priorité absolue" de stabiliser le niveau des prix lors de son contrôle macroéconomique cette année, a déclaré M. Wen.

Afin de contrôler la hausse des prix, la Chine va gérer les liquidité sur les marchés, assurer la production et l'approvisionnement des principaux produits agricoles et de première nécessité, renforcer la surveillance et la supervision des prix, maintenir l'ordre sur les marchés et améliorer le système de subventions, a-t-il précisé.

Sheng Yafei, un député de l'APN et secrétaire du Comité du PCC pour l'arrondissement Songjiang de Shanghai, a déclaré avoir confiance en le gouvernement central quant à sa capacité de contrôler les prix des articles courants cette année, malgré toutes les difficultés.

"Il y a des conditions favorables au contrôle des prix des produits de première nécessité dans le pays : la hausse de la production céréalière pour sept années consécutives, l'approvisionnement abondant en produits industriels et des réserves énormes de devises étrangères", a-t-il expliqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence