Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.03.2011 10h58
La Chine "éliminera fondamentalement" la pauvreté en 10 ans

La Chine vise à "éliminer fondamentalement la pauvreté" d'ici 2020 tout en élevant largement son seuil de pauvreté, afin d'aider davantage de nécessiteux, a déclaré le Premier ministre chinois Wen Jiabao, dimanche à Beijing.

Le Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois) est en train de faire l'avant-projet d'un nouveau plan de réduction de la pauvreté de dix ans (2011-2020), dans lequel l'actuel seuil de pauvreté de 1 196 yuans par an (environ 0,5 dollar par jour) sera largement élevé, a indiqué Wen Jiabao lors d'une réunion de la session en cours de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

La Chine va intensifier ses efforts dans la lutte contre la pauvreté par le biais des aides et du développement, tout en se concentrant sur les régions défavorisées, a-t-il affirmé à un groupe de députés à l'APN venus de la province du Gansu (nord-ouest), une des régions les plus pauvres du pays.

Selon le critère de l'ONU d'un dollar par personne par jour, la Chine compte encore 150 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté.

Le Premier ministre a indiqué que le manque d'eau était le point faible au développement économique et social du Gansu, appelant la province à élargir l'utilisation des technologies de conservation de l'eau.

Il a aussi demandé à la province de coordonner le développement économique avec la protection de l'environnement, et de lutter contre la dégradation de l'environnement à Dunhuang, une ville historique dont l'héritage culturel mondial est menacé par la désertification.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence