Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 09.03.2011 16h25
Le Dalai Lama, un loup en habits de saint

Le Chef du Parti du Tibet, Zhang Qingli, a une fois de plus dit lundi que le Dalai Lama était un « loup en robe de moine » et critiqué de nouveau la clique du Dalai Lama, qui ne souhaite que faire éclater la Chine.

« Je l'ai décrit avec ces mots après la révolte du 14 mars 2008 à Lhasa parce que je pense qu'il est peut-être un Bouddha vivant, mais que sous couvert de ce statut, il fait de mauvaises choses », a dit M. Zhang aux journalistes alors qu'il participe à la session parlementaire annuelle à Beijing.

Il a accusé le Dalai Lama d'être l'instigateur de la révolte d'il y a trois ans, qui avait fait 18 morts et près de 400 blessés.

Il a ajouté qu'en le décrivant ainsi, il ne faisait que reprendre les termes mêmes que feu le Premier Ministre Zhou Enlai utilisait pour décrire le Dalai Lama.

Il a précisé que Zhou Enlai disait que le Dalai Lama était un « loup en robe de moine » après que le Gouvernement Central ait fait échouer une rébellion orchestrée par le Dalai Lama et ses soutiens en 1959. Par la suite, le Dalai Lama s'était enfui vers l'Inde et y avait créé un « Gouvernement tibétain en exil » autoproclamé.

« J'utilise à dessein les mots du Premier Ministre Zhou, pour dire que je m'oppose à la fourberie et pour donner une compréhension correcte des faits », a t-il dit.

M. Zhang a également fait la comparaison entre le Dalai Lama et Rebiya Kadeer, une séparatiste ouighoure qui dirigé le Congrès Mondial Ouighour.

« Rebiya Kadeer est une mère de famille qui a utilisé sa fortune acquise illégalement pour mener des activités sécessionnistes. Elle n'a aucune influence dans le public », a t-il dit.

« En revanche, le Dalai Lama est un chef sécessionniste qui trompe les simples fidèles sous couvert de la religion », a t-il dit.

M. Zhang travaille au Tibet depuis cinq ans, et pour lui, le moment le plus difficile a été 2008.

« Certaines forces anti-chinoises en Occident ont apporté leur soutien au Dalai Lama dans l'instigation des émeutes du 14 mars, qui a infligé de lourdes pertes au Tibet et apporté d'énormes calamités au peuple tibétain », a t-il dit.

« Ils étaient animés d'intentions malignes, comme prendre les Jeux Olymiques en otage, porter le chaos au coeur du Tibet et faire éclater la Chine », a t-il dit.

« Mais le peuple tibétain est conscient que l'unité et la stabilité sont des trésors, et que la séparation et les troubles ne peuvent apporter que le malheur », a t-il dit, ajoutant que la situation actuelle au Tibet est stable dans son ensemble.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?