Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 24.03.2011 16h28
La Chine améliore l'accessibilité aux données nucléaires

Pour surveiller s'il y avait ou non des radiations en provenance du Japon, Zheng Wentong est resté pendant une semaine dans la ville de Laoheishan, une cité éloignée située dans la Province du Heilongjiang, dans le Nord-Est de la Chine, près de la frontière avec la Russie.

Cette ville, située dans le Comté de Dongning, est le lieu le plus proche du Japon dans cette province. Après les fuites nucléaires à la Centrale Daiichi de Fukushima, M. Zheng a rapporté le statut des radiations toutes les trois heures à la capitale provinciale, Harbin, en se basant sur les données récoltées en provenance d'une chambre d'ionisation à haute pression placée à l'extérieur.

Jusqu'à présent, aucune donnée anormale n'a été détectée, a dit M. Zheng, qui est un parmi les centaines de techniciens engagés dans une surveillance 24 heures sur 24 des zones côtières de la Chine de l'Est et des capitales provinciales.

A la date de mardi, onze jours après la catastrophe survenue au Japon, le Ministère chinois de la protection de l'environnement avait publié des information de surveillance des radiation au moins 15 fois afin de démontrer qu'il n'y a aucune menace immédiate provenant des fuites radioactives.

Cette information intensive a été diffusée après que la peur des radiations aie causé crainte et panique dans le public. Les gens ont envahi les épiceries, les magasins et les supermarchés pour acheter du sel, pensant que l'iode contenue dans le sel aiderait à les protéger de la radioactivité.

La situation s'est améliorée après que le Gouvernement ait ordonné la sécurisation des approvisionnements en sel et que les experts aient confirmé que le sel était quasiment inutile pour contrer les radiations.

« Mes amis m'ont dit de ne pas manger de fruits de mer ou de ne plus traîner sur la plage », a dit Zhang Yan, un ouvrier d'une entreprise publique de la ville côtière de Qingdao, dans la Province de Shandong.

Les produits agricoles et dérivés, tels que le riz et l'huile de cuisine, ont connu une forte demande dans quelques régions. Des rumeurs comme des « pluies contenant des radiations » se sont également répandues sur internet.

En fait, selon l'Administration Océanique d'Etat, les échantillons provenant des côtes de la Mer Jaune n'ont montré aucun rayonnement anormal jusqu'ici.

Xia Yihua, un chercheur à l'institut de l'Energie Atomique de Chine, a indiqué que le public a peu d'accès au savoir nucléaire et que les gens sont désireux d'acquérir des informations authentiques par le biais de canaux faisant autorité.

« Le gouvernement attache la plus grande importance à la révélation des informations en matière nucléaire, et nous ne publions les informations qu'après une confirmation discrète seulement », a indiqué M. Xia.

Les autorités de protection de l'environnement ont exigé des stations de surveillance d'exercer une surveillance plus étroite sur les données relatives aux radiations et de rapporter toutes les trois heures, au lieu de deux fois par jour.

Lundi, le Bureau de Protection de l'Environnement de Beijing a publié des données de protection de l'environnement de la ville du 12 au 20 mars et a annoncé qu'il continuerait à publier ces données à l'avenir.

« Mainenant que les informations sont publiées, je n'ai plus aussi peur. Le Japon est loin de nous, après tout », a dit Zhang Yan.

Chai Guohan, un chercheur au Centre de Sécurité Nucléaire et des Radiations, qui dépend du Ministère de la Protection de l'Environnement, a dit que la précision et l'accessibilité des informations en matière nucléaire étaient utiles pour dissiper la peur publique.

« Les départements centraux et locaux de protection de l'environnement publient des informations fiables tous les jours, et les gens devraient leur faire confiance, plutôt que d'écouter des rumeurs provenant d'autres sources », a dit M. Chai.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?