Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 29.03.2011 13h19
Tibet: Le président de région accuse le dalaï-lama de tenter vainement de rétablir l'ancien régime lors d'une allocution télévisée
Président de la région autonome du Tibet

Le président de la région autonome du Tibet, Padma Choling, a prononcé une allocution télévisée le 27 mars à Lhassa, à la veille de la Journée d'émancipation du million de serfs tibétains.

« Il y a 52 ans, le Parti communiste chinois a dirigé le peuple multiethnique du Tibet à réprimer la rébellion armée de la clique du dalaï-lama et à renverser le régime de servage féodal cruel, sauvage, qui régna pendant plus de mille ans. La réforme démocratique a ainsi pu être entamée, et un million de serfs qui avaient été opprimés de génération en génération ont été émancipés totalement », a rappelé le président du Tibet dans son allocution.

Le peuple multiethnique du Tibet se doit de garder cette journée dans son coeur, a-t-il souligné.

Durant son discours, M. Padma Choling a présenté les progrès accomplis par le Tibet durant le XIe plan quinquennal (2006-2010). Il a ainsi dévoilé que le PIB de la région autonome a dépassé 50 milliards de yuans. On retiendra également les nouvelles percées dans la construction des infrastructures et la progression du revenu net par tête parmi les paysans et bergers à 4 318,7 yuans, soit deux fois plus qu'en 2005. Enfin, le projet de logements convenables a profité à 1,43 million de paysans et bergers et à 275 000 ménages.

Fin 2010, le Tibet comptait 2,93 millions d'habitants, soit 2,4 fois plus qu'en 1959. L'espérance de vie qui n'était que de 35,5 ans sous l'ancien régime est aujourd'hui de 67, a ajouté Padma Choling.

Toujours selon lui, avec l'amélioration continuelle de la vie de la population, le Tibet a été la première région chinoise à mettre en place un enseignement obligatoire gratuit couvrant toutes les zones urbaines et rurales, ainsi qu'une couverture totale dans le cadre du nouveau système d'assurance-maladie rural.

Les deux objectifs fondamentaux, à savoir généraliser l'enseignement obligatoire de neuf ans et éliminer l'illettrisme parmi les jeunes et les adultes, ont été réalisés au Tibet. Le système de garantie du minimum vital a aussi couvert toutes les zones urbaines et rurales, a-t-il indiqué.

« Le Tibet est une partie inaliénable de la République populaire de Chine. Cependant, la clique du dalaï-lama, camouflé sous le manteau de l'ethnie, de la religion et des droits de l'homme, complote pour «l'indépendance du Tibet». En ignorant l'histoire et en confondant le noir et le blanc, elle tente vainement de renverser le pouvoir populaire pour rétablir la domination ténébreuse du régime de servage féodal marqué par l'union du pouvoir et de la religion », a révélé Padma Choling.

Il a appelé les divers milieux du Tibet à se concentrer sur le développement et la stabilité de la région. « Toutes les difficultés seront vaincues pour faire avancer la cause de construction du Tibet socialiste », a-t-il conclu.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?