Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.04.2011 13h55
La coopération des médias donne au monde une image plus nette de la Chine et de l'Afrique

La coopération des médias sino-africains a contribué à offrir au monde une image plus fidèle de la Chine et de l'Afrique face aux reportages biaisés de certains médias occidentaux.

L'un des plus récents exemples de cette forte coopération entre la Chine et l'Afrique est la participation de Li Changchun, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, à un séminaire qui a réuni jeudi à Nairobi des journalistes chinois et kenyans et qui a pour objectif de renforcer les échanges et la collaboration entre les médias de Chine et d'Afrique.

S'adressant aux participants, M. Li a appelé les médias de Chine comme d'Afrique à promouvoir encore davantage la coopération, à faciliter les échanges pour un bénéfice mutuel et à étendre la coopération à des domaines plus larges.

Les médias de Chine et du Kenya nourrissent tous un fort désir de développer encore les échanges personnels et médiatiques, a dit M. Li, ajoutant que les relations traditionnelles d'amitié entre la Chine et l'Afrique, et plus particulièrement entre la Chine et le Kenya, avaient posé des bases solides pour une coopération des médias plus étroite à l'avenir.

Il a invité les médias de Chine et d'Afrique à établir des connexions directes pour promouvoir l'amitié, renforcer la coopération des deux peuples et aussi transférer beaucoup plus d'informations couvrant l'actualité en Afrique et présentant les nouveaux développements et les nouvelles images de ce continent à la population chinoise.

Par ailleurs, M. Li a également salué l'ouverture par davantage de médias africains de bureaux à Beijing destinés à faciliter la couverture des événements en Chine.

Au fil des années, les médias chinois et africains ont énergiquement développé leurs échanges et leur coopération.

De grands médias chinois ont augmenté de manière significative leurs nombres d'abonnés africains, tandis que davantage de médias africains ont dépêché des correspondants à Beijing.

En juillet 2009, un séminaire journalistique a rassemblé des journalistes et représentants de médias de 27 pays africains à Beijing dans l'objectif de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine des médias.

Trois mois plus tard, Beijing a accueilli le très médiatisé Sommet mondial des médias. Les médias chinois et africains ont déjà fait activement la promotion des échanges et de la coopération par le biais de cette plateforme.

Les médias de Chine ont déployé de grands efforts pour assurer une couverture objective de l'Afrique à la population chinoise et aux autres continents, et réciproquement.

"La couverture médiatique de l'Afrique par les médias chinois mérite des félicitations. Bien qu'ils soient présents en Afrique depuis beaucoup moins longtemps que leurs homologues occidentaux, ils se sont très bien débrouillés, réalisant des reportages équilibrés, objectifs et justes", a déclaré le président de Kenya News Agency Joseph Olewe Owiti.

De plus, les médias chinois et africains se soutiennent mutuellement en exprimant des opinions similaires sur un grand nombre de questions internationales majeures, comme la guerre menée par les États-Unis en Irak.

Ces reportages offrent un aperçu des positions chinoises et africaines et de l'Afrique sur différentes questions et présentent une image fidèle de la Chine et de l'Afrique. Ils se démarquent nettement des reportages biaisés de certains médias occidentaux.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine intensifie la lutte contre l'utilisation illégale de matières non-comestibles dans la nourriture
Chine : Hu Jintao visite l'Université Tsinghua la veille de la célébration de son centenaire
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)