Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 06.05.2011 08h58
La situation mondiale dans la lutte contre le terrorisme reste grave selon la Chine

La Chine a déclaré jeudi que la situation mondiale dans la lutte contre le terrorisme reste "grave et complexe", en appelant de ses voeux davantage de coopération internationale en la matière.
"La communauté internationale devrait renforcer la coopération et redoubler d'efforts afin de lutter contre la menace terroriste internationale", a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Jiang Yu lors d'un point de presse, en réponse à une question concernant la mort au Pakistan du dirigeant d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden.

Saluant l'importance des efforts conjoints dans la lutte contre le terrorisme -- l'ennemi commun de la communauté internationale --, Mme Jiang a souligné que la Chine considère que les principes d'indépendance, de souveraineté et d'intégrité territoriale de tous les pays doivent être respectés.

Selon la porte-parole, le Pakistan est un pays sur la ligne de front dans la lutte anti-terroriste et la communauté internationale devrait apporter "plus de compréhension et de soutien" à ce pays d'Asie du sud.

"La Chine a aussi été victime du terrorisme", a estimé la porte-parole, avant d'ajouter que certaines forces terroristes ont mené un grand nombre d'activités criminelles afin de séparer la Chine, ce qui a mis sérieusement en danger la sécurité du pays tout comme la paix et la stabilité régionales.

La lutte contre les forces terroristes du "Turkestan oriental" est une partie importante de la guerre mondiale contre le terrorisme, a noté Mme Jiang. "Nous espérons que la communauté internationale va coopérer plus étroitement et combattre le terrorisme main dans la main".

Avec pour objectif la séparation de la région autonome ouïgoure du Xinjiang de la Chine, les forces terroristes du "Turkestan oriental" sont apparues dans les années 1930 et 1940, et sont devenues extrêmement violentes dans les années 1990. Elles sont responsables d'au moins 200 attaques violentes au Xinjiang entre 1990 et 2007.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Chine : baisse sensible du nombre d'accidents de la route liés à l'alcool après l'entrée en vigueur de peines plus dures
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?