Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 11.05.2011 13h34
Washington et Beijing discutent de la situation au Moyen-Orient (Hillary Clinton)

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a déclaré mardi qu'elle avait procédé à un large échange d'idées avec le conseiller d'Etat chinois Dai Bingguo sur la situation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

"Nous avons échangé nos impressions et points de vue sur la façon dont certains pays et certaines régions évoluaient sous les pressions pour la transition, le changement et les réformes politiques et économiques", a indiqué Mme Clinton lors d'une conférence de presse donnée juste après le troisième tour du Dialogue stratégique et économique sino-américain à Washington.

Mme Clinton, qui a co-présidé avec le responsable chinois le dossier stratégique du Dialogue américano-chinois de deux jours, a précisé que dans leurs discussions, elle avait rappelé avoir reçu depuis 2002 des rapports d'experts arabes sur le développement du Moyen-Orient et que ces rapports indiquent que la situation n'a pas évolué comme le reste du monde et notamment l'Asie.

Elle a affirmé avoir eu un large échange d'idées avec M. Dai, tout en estimant très difficile d'en tirer un "ensemble de conclusions", en raison des différences qu'il y a entre les pays et les régions.

Elle a assuré que les Etats-Unis allaient continuer à soutenir les peuples de cette région (Moyen-Orient) et qu'ils s'efforceraient de faire réaliser leurs aspirations durant la période de transition.



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La reconstruction après le séisme dans le Sichuan a remporté une "victoire décisive" (Premier ministre)
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle