Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 24.05.2011 08h09
Le Tibet célère le 60e anniversaire de sa libération pacifique

Au pied du saisissant Palais du Potala aux atours rouge et blanc et sous le drapeau à cinq étoiles, les pèlerins se prosternent et tombent à genoux avant de s'allonger à plat ventre.

Ce lundi marque le 21ème journée du troisième mois du calendrier tibétain. Ce n'est pas une date propice aux pèlerinages de masse qui ont lieu les huitième, 15ème et 30ème de chaque mois. On peut cependant voir des bouddhistes pieux marchant dans le sens des aiguilles d'une montre le long des principales routes du pèlerinage autour du Potala et dans la rue Porgor proche du temple de Jokhang.

Une foule de 5 000 personnes de toutes les couches sociales se sont rassemblées au pied du Palais du Potala lundi matin pour célébrer la date spéciale qui a ouvert un nouveau chapitre de l'histoire du Tibet.

"C'est une date historique pour les Tibétains", indique Qiangba Puncog, le président de l'Assemblée populaire régionale du Tibet. "Elle a ouvert un nouveau chapitre de l'histoire du Tibet ... et une nouvelle période d'unité nationale et de développement rapide du pays", ajoute-il.

Une grande cérémonie de lever du drapeau a été organisée à 10h00 quand la foule a chanté d'un seul choeur l'hymne national. Des bouquets de fleurs ont été ensuite déposés devant un monument à la mémoire de la libération pacifique du Tibet en 1951, et la foule a observé le silence en hommage aux héros tombés dans la lutte pour la libération, l'édification du socialisme et le développement économique du Tibet.

Il y a exactement 60 ans, le 23 mai 1951, un accord a été signé entre le gouvernement central chinois et des représentants du Kasha, l'ancien gouvernement local du Tibet.

Cet "Accord des 17 points" stipule que le peuple tibétain doit s'unir et expulser du Tibet les forces agressives impérialistes et retourner dans la grande famille de la République populaire de Chine.

Le gouvernement local tibétain doit aider l'Armée populaire de Libération (APL) à entrer dans le Tibet et à consolider la défense nationale, selon le document. Celui-ci s'engage en outre à garantir l'autonomie régionale et la liberté religieuse au Tibet.

Les troupes de l'APL sont donc arrivées à Lhassa en octobre 1951, cinq mois après la signature de l'accord.


[1] [2] [3] [4]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois appelle la Chine, le Japon et la République de Corée à promouvoir la paix et la stabilité régionales
Chine/Pakistan : réception pour marquer le 60e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques
Face au fort pouvoir d'achat des chinois, le système de demande de visa touristique américain sera simplifié
L'état de l'économie italienne inquiète la Chine
L'informatique en nuage en Chine
La gravité de la conduite en état d'ivresse ne s'évalue que par le sang
La mauvaise qualité des championnats chinois, un handicap pour l'industrie du sport