Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.06.2011 13h04
Le PCC considéré comme objectif dans le récit de son histoire

Le fait que le Parti communiste chinois (PCC) décrit son passé de façon plus objective est un signe de maturité pour ce parti créé il y a 90 ans, selon des historiens chinois.

"Pas d'exagération des réussites ni de déni des échecs. C'est là l'attitude que devrait avoir un parti politique mûr", a déclaré Yan Shuhan, un professeur à l'Ecole du Parti du Comité central (CC) du PCC, en citant le deuxième volume du livre "Histoire du Parti communiste chinois (1949-1978)", publié cette année après dix-seize années de travail.

La rédaction de ce volume était difficile en raison de sa description des périodes controversées du Grand Bond en avant de 1958 et de la Révolution culturelle (1966-1976), selon des experts.

M. Yan précise que la manière dont le PCC écrit sa propre histoire démontre qu'on ne peut appendre de son expérience qu'en enregistrant fidèlement son passé.

Le nouveau livre reconnaît non seulement les contributions positives du PCC, mais il analyse aussi les causes des échecs politiques et les erreurs de jugement commises par des dirigeants du Parti, a dit Li Zhongjie, directeur adjoint du Centre d'études du Comité central du PCC sur l'histoire du Parti.

Un chapitre complet est consacré à la Révolution culturelle, une période de l'histoire de la Chine durant laquelle de nombreux Chinois ont soufferts de politiques gouvernementales mal conçues.

"Tant que nous tirerons des leçons des enseignements de la Révolution culturelle, ce livre permettra de transmettre un héritage spirituel précieux", selon le livre.

"Le nouveau livre présente fidèlement les erreurs commises par le Parti et leurs conséquences sans exagérations ni atténuations", a estimé Feng Xianzhi, ancien directeur du Centre d'études de la documentation du CC du PCC.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial
La menace militaire chinoise, un mythe à détruire