Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 08.06.2011 09h01
Le PCC applique une politique de croyance religieuse libre pour maintenir l'harmonie sociale (Quotidien du Peuple)

Bien que le Parti communiste chinois (PCC) soit officiellement une organisation athée, il applique une politique de croyance religieuse libre parmi le peuple chinois, selon un article publié mardi dans le Quotidien du peuple, le journal phare du PCC.

La politique vise à unifier les croyants et les athées, et le PCC a de nombreuses raisons d'appliquer une telle politique, indique l'article écrit par Ye Xiaowen, un conseiller de l'Association des études religieuses de Chine et l'ancien chef de l'Administration d'Etat des affaires religieuses.

Une de ces raisons est que le PCC respecte l'objectitivé des règles gouvernant l'évolution de la nature et de la société, selon l'article.

La religion, en tant que phénomène humain répandu et historique, a ses propres règles qui lui permette d'exister dans une société socialiste et dans une vision à long terme. Il demande ainsi au PCC et au gouvernement chinois de respecter ces règles et d'appliquer les politiques religieuses et leurs gestions en accord avec ces règles, explique l'article.

Sauvegarder les droits fondamentaux du peuple, dont la liberté de culte, fait aussi partie des efforts du PCC pour jouer son rôle fondamental de servir le peuple avec tout son coeur, selon l'article.

L'article indique que la culture chinoise met l'accent sur le concept d'harmonie, qui inclut l'adoption d'une attitude inclusive envers diverses cultures et l'appréciation des éléments culturels, de l'histoire et de la philosophie incarnés dans diverses religions.

La politique chinoise de croyance religieuse libre est conforme aux traditions historiques et culturelles du pays, et également acceptée par les croyants et les athées en Chine, poursuit l'article.

Les adeptes des différentes religions, ainsi que les non-croyants, vivent en harmonie en Chine, malgré le fait que des conflits provoqués par des divergences au sein des différentes cultures et religions aient été observées dans de nombreuses parties du monde, selon l'article.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial
La menace militaire chinoise, un mythe à détruire