Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 08.06.2011 13h09
Le PCC dialogue avec des spécialistes avec pour objectif d'être mieux compris

Une occasion de poser librement des questions à un haut responsable du Parti communiste chinois (PCC) : ce n'est pas une conférence de presse, mais une rencontre entre un panel de chercheurs spécialistes de la politique chinoise et des responsables du PCC mardi au Grand palais du Peuple, à Beijing.

"Le PCC est disposé à maintenir, d'une manière ouverte, les échanges avec des spécialistes étrangers dans tous les secteurs", a déclaré Liu Yunshan, un membre du Bureau politique du Comité central du PCC, lors d'une rencontre avec six chercheurs étrangers.

Liu Yunshan, également chef du Département de l'information du Comité central du PCC, a souligné qu'il aimerait écouter les points de vue et les questions des chercheurs, sur le PCC et sur la Chine.

Le panel d'experts, qui est à Beijing pour assister à un atelier de travail sur l'édification du PCC, comprend David Shambaugh, directeur du programme de politique chinoise de l'Université George Washington, et le journaliste freelance Zheng Yongnian, qui est aussi directeur de l'Institut de l'Asie de l'Est de l'Université nationale de Singapour.

Lors de la rencontre d'une heure, M. Liu a évoqué dans ses réponses presque toutes les questions posées par les chercheurs, allant de la communication extérieure de la Chine aux moyens de régler les malentendus sur la Chine.

M. Liu a apprécié les efforts que ces spécialistes sur la Chine ont fait pour aider le monde extérieur à avoir une vision plus objective et plus complète sur la Chine et le PCC, avant d'ajouter que leurs points de vue influencent le processus de prise de décisions du PCC.

De son côté, David Shambaugh a indiqué que l'atelier de travail démontrait l'attitude ouverte du PCC et constituait une plate-forme permettant au monde extérieur d'approfondir sa connaissance sur la Chine.

Lors de l'atelier qui s'est tenu les 6 et 7 juin, M. Shambaugh a fait savoir aux journalistes que le développement de la Chine ne menaçait aucunement le monde, mais qu'il était au contraire riche en opportunités.

Le PCC bénéficie d'avantages dans la sélection et la formation de ses cadres, a noté M. Shambaugh.

Il a ajouté qu'il était préoccupé par des problèmes qui ont émergé avec le développement de la société chinoise, comme la corruption, mais s'est déclaré "raisonnablement optimiste" quant au futur du PCC.

L'atelier était patronné par le Département international du Comité central du PCC et l'Université George Washington.

Les participants ont évoqué la théorie et les pratiques du PCC et l'édification matérielle et intellectuelle des organisation du parti.

Cette année marquant le 90e anniversaire de la fondation du PCC, plusieurs événements ont été organisés par le parti pour aider les gens ordinaires ou les Etrangers à mieux connaître et comprendre celui-ci.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial
La menace militaire chinoise, un mythe à détruire