Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 15.06.2011 15h34
Des diplomates étrangers rendent visite à un département « mystérieux » du Parti

Il est très possible que certaines réflexions sur le travail concernant le personnel du Parti Communiste Chinois (PCC) apparaitront dans les journaux tenus par les diplomates étrangers de haut rang en Chine, après la rare rencontre qu'ils ont eue mardi avec les principaux organisateurs du Parti.

Cette rencontre a constitué la première fois qu'un important groupe d'ambassadeurs et de ministres ont eu l'occasion de poser des questions et d'échanger leurs points de vue avec des hauts responsables du personnel du Parti au Département de l'Organisation du Comité Central du PCC, suspecté par le monde extérieur de faire depuis longtemps profil bas, caché derrière un voile mystérieux.

54 diplomates de haut rang de 50 pays ont ainsi fait une visite de trois heures dans le grand bâtiment qui abrite le Département de l'Organisation, afin d'avoir un aperçu des fonctions de ce département ainsi que du système de sélection des dirigeants de gouvernements et d'entreprises publiques.

Dans une salle d'exposition du Centre de tests de compétences et d'évaluation, les visiteurs ont pu prendre connaissance du système et des mécanismes par lesquels le PCC choisit et évalue ses officiels. Ils ont également eu l'occasion de faire l'expérience du test par ordinateur que les officiels doivent subir avant toute promotion.

Dans le bureau de l'éducation officielle, Yu Jia, un responsable du bureau s'exprimant dans un anglais courant, a présenté les méthodes « flexibles et diverses » du Parti dans l'offre de formations complètes à l'usage des officiels et des candidats à diverses fonctions.

Les efforts de lutte contre la corruption faits par le Parti ont également été mis en lumière, les diplomates ayant été conduits dans une salle où trois employés s'affairaient à répondre aux appels de membres du Parti et de citoyens ordinaires, et enregistraient leurs plaintes.

« Notre système de hotline, le numéro 12380, a ouvert plus de 600 bureaux dans toutes les 31 provinces, municipalités et régions autonomes su Continent », a dit aux visiteurs Li Jiangnan, Directeur du Centre de réclamation du Département.

Afin de tester le numéro, Munshi Faiz Ahmad, Amabssadeur du Bangladesh en Chine, a sorti son téléphone portable et composé le numéro. Deux secondes plus tard, l'un des téléphones sonnait.

Répondant à la question de Ion Dicu, Ministre plénipotentiaire de l'Ambassade de Roumanie, qui souhaitait savoir si les personnes qui se plaignent d'un officiel en particulier ou de violations de la discipline du Parti doivent donner leur nom, M. Li a répondu que les personnes qui appellent sont libres de donner leur nom ou non, ajoutant que le droit à l'intimité de ces personnes est strictement protégé.

Les diplomates ont enfin été conduits vers une salle de conférences pour y rencontrer Li Yuanchao, Directeur du Département de l'Organisation, ainsi que plusieurs autres hauts organisateurs du Parti.

« C'est la première fois que nous recevons une aussi grande délégation d'ambassadeurs. Nous continuerons à organiser des évènement de ce genre dans l'avenir, afin que de plus en plus d'amis étrangers puissent avoir une meilleure compréhension de ce que nous faisons ici », a dit M. Li aux visiteurs.

« Cette manifestation est extrêmement intéressante », a dit Victor Ponomarov, Ministre conseiller à l'Ambassade d'Ukraine en Chine. « Elle nous offre une grande quantité d'informations très utiles sur la façon dont le Parti Communiste Chinois gère ses travaux sur le personnel ».

« Leurs expositions nous permettent de mieux comprendre pourquoi l'économie chinoise a pu obtenir cette croissance miraculeuse, et que si un parti de gouvernement possède un mécanisme efficace et de haute qualité pour son travail d'organisation, alors chaque aspect de la Nation fonctionnera bien. L'expérience du PCC est utile pour tous les pays du monde ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les présidents chinois et kazakh s'entretiennent du partenariat stratégique bilatéral
Des personnels de train embarquent pour des essais du TGV Beijing-Shanghai
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?