Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 16.06.2011 11h08
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine

Le Président chinois Hu Jintao a entamé dimanche dernier une visite de huit jours en Asie Centrale.

Mercredi, il est arrivé en Russie. Un des points importants de sa visite en Russie est de passer en revue les progrès significatifs qu'ont connu les relations bilatérales depuis l'établissement d'un partenariat coopératif stratégique entre les deux pays il y a quinze ans. Grâce à des intérêts stratégiques communs et une compréhension mutuelle solide, les relations sino-russes sont aujourd'hui à un niveau historiquement élevé.

Une vaste gamme d'intérêts stratégiques similaires

Les intérêts stratégiques sont les facteurs les plus importants pour la détermination des relations internationales. L'établissement et le développement d'un partenariat coopératif stratégique entre la Chine et la Russie est fondé et soutenu par les intérêts stratégiques des deux pays.

La plus importante réalité géopolitique à laquelle font face la Chine et la Russie est qu'elles sont toutes les deux le plus grand voisin de l'autre. Et comme nous ne pouvons pas choisir nos voisins, il est dans l'intérêt stratégique des deux pays de développer des relations amicales et coopératives.

La frontière commune requiert des deux pays un entretien constant. La Chine et la Russie sont situées dans les régions d'Asie Centrale et d'Asie du Nord-Est. Elles ont toutes les deux une vaste gamme d'intérêts communs concernant la sécurité et le développement de leurs autres voisins. Tant la Chine que la Russie souhaitent faire de l'Asie Centrale une zone de voisinage amical, de stabilité stratégique et de coopération économique. La coopération entre les deux pays est la base fondamentale de l'existence et du développement de l'Organisation de la Coopération de Shanghai. Connaissant l'intention des Etats-Unis de « revenir en Asie de l'Est » et de créer une « version asiatique de l'OTAN », la signification de la coopération stratégique entre la Chine et la Russie en Asie du Nord-Est a une portée plus grande encore.

Dans les prochaines décennies, les deux pays seront dans leur période critique de développement rapide. La Chine et la Russie ont un besoin urgent d'un environnement régional et international pacifique et stable. Et elles ont toutes les deux des intérêts communs sur des sujets concernant la paix et la stabilité, à la fois régionales et internationales. La Chine et la Russie, en tant que puissances émergentes, partagent des aspirations stratégiques communes, au moment où elles établissent un nouvel ordre international.

Les deux pays s'aident mutuellement par le biais du commerce et des échanges économiques. Ces liens économiques requièrent d'elles une coopération mutuelle. La Russie possède d'abondantes ressources naturelles et des technologies de pointe dans les domaines militaire, aérien, aérospatial et des matériaux. Et de son côté la Chine est un marché stable et de grande taille pour l'énergie et les ressources. Elle possède une industrie légère et des technologies de l'électronique et des communications avancées. Bien que de nombreux Russes placent leurs espoirs dans l'Europe et les Etats-Unis pour aider leur pays à accomplir sa modernisation, le soutien d'un voisin amical et dynamique s'avèrera sans doute plus précieux encore.

Tant la Chine que la Russie ont une longue histoire et un vaste territoire. Ces deux puissances mondiales en sont à la même étape de transformation, alors qu'elles passent d'une économie planifiée à un système de marché. Les problèmes auxquels font face les deux pays partagent de nombreux points communs.

Une vaste gamme de concepts stratégiques similaires

Les concepts stratégiques ne dérivent pas seulement des intérêts stratégiques, mais aussi d'une culture stratégique. La vaste gamme des similarités entre les concepts stratégiques de la Chine et de la Russie sont uniques parmi les relations entre grands pays.

D'abord, les deux pays partagent des concepts stratégiques similaires dans l'établissement d'un nouveau type de relations, qui requiert un respect égal, une consulation et une confiance mutuelles, des bénéfices mutuels et une coopération gagnant-gagnant, ainsi que des politiques dites des « trois non », à savoir « non-alignement, non-antagonisme et non dirigée vers aucun pays tiers ».

Ensuite, les deux pays ont des concepts similaires concernant les problèmes de développement. La « démocratie souveraine » et l'« économie de marché contrôlable » de la Russie ont beaucoup de points communs avec la « démocratie socialiste » et l'« économie de marché socialiste à caractéristiques chinoises » de la Chine.

Enfin, les deux pays ont des idées similaires sur une vaste gamme de sujets internationaux majeurs. Par exemple, sur la multi-polarisation du monde, la démocratisation des relations internationales, la diversité de civilisations, l'établissement d'un ordre politique et économique international juste et rationnel et en opposition à l'hégémonie et à l'unilatéralisme, la Chine et la Russie sont des partenaires très proches.

Un renforcement de la compréhension stratégique

Des intérêts communs ne sauraient à eux seuls garantir des relations stratégiques. Les pays doivent aussi arriver à une compréhension mutuelle de leurs intérêts communs.

Du point de vue chinois, il est couramment admis que la Russie a une valeur stratégique majeure pour la Chine. La Russie est le plus grand voisin de la Chine. Elle a un impact significatif sur l'environnement environnant pour le développement pacifique de la Chine. Selon la politique extérieure de la Chine, ses voisins sont de la première importance, les grandes puissances sont des clés, les pays en développement sont les fondations et les relations multilatérales sont l'étage. Ce qui fait que, du fait d'une telle politique, la Russie doit être au centre de la stratégie diplomatique de la Chine.

Du point de vue russe, il y a une prise de conscience grandissante par une grande partie de l'opinion publique d'intérêts stratégiques entre les deux pays. Ces dernières années, les principaux dirigeants et groupes de réflexion de la Russie ont adopté une conception de plus en plus positive sur le partenariat coopératif stratégique entre la Russie et la Chine. Ils atténuent désormais la « théorie de la menace chinoise » et insistent sur la « théorie de l'opportunité chinoise ».

La vaste gamme de similarités entre les intérêts stratégiques, les concepts et la compréhension de la Chine et de la Russie sont uniques parmi les grandes nations. Cela a permis de poser des fondations solides pour une coopération stratégique entre les deux pays et injecté une force motrice puissante pour approfondir la coopération bilatérale pragmatique.

L'auteur est Vice-président de la Société Chinoise pour l'Etude de l'Histoire des Relations Sino-russes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
Les présidents chinois et kazakh s'entretiennent du partenariat stratégique bilatéral
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?