Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 21.06.2011 08h49
Chine : des cadres du PCC replongent dans l'esprit révolutionnaire à Yan'an

Quand ils agitaient des rubans rouges en soie et balançaient leurs corps au rythme des tambours et des trompettes à Yan'an, une ville de l'arrière pays, des cadres communistes ont été appelés à redécouvrir, à travers la danse, l'esprit d'une époque révolue.

Ils sont cadres stagiaires à l'Ecole des Cadres de Yan'an, un important établissement de formation fondé par le Parti communiste chinois (PCC) il y a six ans. La danse de Yangge, les chansons révolutionnaires et les articles écrits par Mao Zedong en temps de guerre qu'ils apprennent, font partie du programme intitulé "enseignement de la passion", conçu pour raviver leurs esprits révolutionnaires à Yan'an, une des bases du communisme chinois.

"Il est particulièrement passionnant de revenir sur notre passé révolutionnaire à l'approche du 90e anniversaire de la fondation du PCC", a indiqué Chen Zhixue, président du journal China Tourism Newspaper. Le Parti célébrera son anniversaire le 1er juillet.

Chen Zhixue compte parmi les centaines de fonctionnaires, de cadres supérieurs et d'officiers militaires qui reçoivent une formation dans cette école. Depuis sa création en 2005, l'école a formé plus de 28 000 personnes.

En 1935, les troupes communistes ont achevé leur longue marche à proximité de Yan'an. Ce bourg du nord-ouest a servi de principale base révolutionnaire jusqu'en 1948. Des dirigeants du Parti, dont Mao Zedong, Zhou Enlai, Liu Shaoqi et Zhu De, qui vivaient dans des maisons-grottes et mangeaient du mil, ont gagné le soutien de la population et mené leurs forces de guérilla à la victoire contre les armées japonaise et du Kuomintang. Les communistes considéraient Yan'an comme leur foyer spirituel. Des histoires sur les épreuves, l'idéalisme et la bonne gouvernance ont été racontées de génération en génération.

"A Yan'an, je ressens l'esprit que nous ne devons jamais abandonner et que nous devons au contraire préserver dans notre société actuelle, en particulier les idéaux et les convictions communistes", a indiqué Tong Weidong, fonctionnaire de la préfecture de Hetian dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang.

Hua Ruoming, économiste de la Banque agricole de Chine, considère que la formation sur les lieux apporte de nouvelles perspectives sur les moyens de résoudre les problèmes de la vie quotidienne. "La lecture (d'articles révolutionnaires) est présentée de façon vivante, très différente des cours de l'EMBA que j'ai suivis", a-t-elle rappelé.

"La jeune génération vit à une époque éloignée de l'âge "rouge" et grandit avec diverses valeurs. Il est donc nécessaire de restaurer les convictions communistes chez elle", a indiqué Chen Yannan, vice-président exécutif de l'école.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Recontre entre les présidents chinois et ukrainien
L'approfondissement de la coopération au coeur des discussions entre Hu et Medvedev
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine