Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.06.2011 13h24
Le vice-président chinois a rencontré le vice-Premier ministre cambodgien

Le vice-président chinois Xi Jinping a rencontré mardi le vice-Premier ministre et ministre de la Défense du Cambodge Tea Banh et a appelé à cultiver les relations entre les deux pays et les forces armées ainsi qu'à les amener à un niveau plus élevé.

M. Xi, également vice-président de la Commission centrale militaire, a salué l'amitié traditionnelle des peuples chinois et cambodgien, et souligné que le partenariat stratégique global de coopération entre les deux nations avait atteint un nouveau palier.

Le gouvernement chinois apprécie ses liens avec le Cambodge et se dit prêt à travailler avec lui en vue d'un développement sain et stable du partenariat, a indiqué M. Xi.

Le vice-président chinois a également fait remarquer que la Chine, en tant que bon voisin, ami et partenaire du Cambodge, soutiendra inébranlablement les efforts du Cambodge pour maintenir la solidarité nationale et continuera à aider au développement économique et social du pays.

Selon M. Xi, la coopération militaire joue un rôle important dans les relations bilatérales. Il a appelé les armées des deux pays à approfondir leurs échanges et coopérations en vue de promouvoir les relations bilatérales.

Tea Banh a fait écho aux propos de M. Xi, appréciant l'aide sur le long terme de la Chine au Cambodge, et s'engageant à ce que l'armée cambodgienne continue à travailler pleinement avec ses homologues chinois dans des domaines variés.

Au cours de sa visite en Chine, Tea Banh a également souhaité s'entretenir avec le ministre chinois de la Défense Liang Guanglie.

Tea Banh avait déjà effectué une visite à Beijing en septembre 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Prochaine visite en Chine d'un dirigeant de l'opposition de Libye
Recontre entre les présidents chinois et ukrainien
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident