Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 27.06.2011 13h56
Le message de la Chine à l'Union Européenne

Après avoir accompli plus de la moitié de son périple chargé de cinq jours en Europe, le Premier Ministre Wen Jiabao a délivré un très important message de la part de la Chine, à savoir qu'elle continuera à renforcer son partenariat avec les pays européens aux prises avec la crise de la dette et la récession économique.

Le Premier Ministre chinois va manifester sa confiance au Rouyaume-Uni et à l'Allemagne lundi et mardi en signant des contrats d'affaires de plusieurs milliards de Dollars et en ayant des échanges et consultations de haut niveau avec ses homologues.

En Hongrie, ce message a pris la forme d'une annonce selon laquelle la Chine achètera un « certain montant » de bons du Trésor. Le Gouvernement hongrois a décrit cette annonce comme « une décision d'importance historique », une décision qui pourra permettre au pays d'acquérir suffisamment de confiance pour poursuivre les réformes économiques.

Après le annonces faites précédemment d'achats d'obligations grecques, espagnoles et portugaises, ce dernier engagement de soutien de la Chine arrive en même temps que l'approbation difficile par les dirigeants de l'UE d'un deuxième plan de secours pour la Grèce, visant à sauver ce pays des griffes des marchés financiers.

En fait, la Chine poursuit son engagement de développer des relations tous azimuts tant au niveau Chine-UE qu'au niveau Chine-Etats membres de l'UE. En particulier depuis 2008, après le début de la crise financière, les dirigeants de l'Etat chinois se sont fréquemment rendus en Europe à la tête de délégations commerciales et d'investissement.

Ce commerce et ces investissements ont sauvé de la banqueroute de nombreuses usines européennes et permis à de nombreux employés européens de conserver leur travail.

Les activités économiques croissantes de la Chine en Europe ont permis de garantir des opportunités gagnant-gagnant, mais les intentions de la Chine commencent à être mal interprétées en Europe maintenant que certaines économies européennes commencent à redémarrer. Certaines personnes s'inquiètent, pensant que les investissements croissants de la Chine pourraient finir par rendre l'UE et ses membres dépendants de la Chine, et certains se sont même inquiétés du potentiel de croissance de la Chine. Pourtant, tous les pays de l'UE sont désireux de ne pas manquer le train chinois.

Cette ambivalence existe tant dans le public que chez les décideurs politiques. D'une certaine manière, c'est compréhensible, car la productivité de leurs économies baisse. Les Européens devraient s'adapter aux nouvelles tendances mondiales et s'engager activement sur la même voie que les principaux moteurs économiques du monde.

Afin d'apaiser ce genre d'inquiétudes, le Premier Ministre Wen saisira toutes les opportunités possibles pour expliquer la position et la propre expérience de la Chine. Depuis les années 1980, la Chine a accordé aux investisseurs occidentaux un traitement « super-national », et même maintenant encore, de nombreuses régions sont toujours avides d'attirer les investissements étrangers. Pour autant, la Chine n'est pas devenue sur-dépendante de l'Occident, et elle est à présent le principal moteur de la croissance mondiale.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La gare de Shanghai et Eastern Airlines vont lancer des services de transport combiné air-rail
Wen Jiabao exhorte les fonctionnaires à mieux utiliser leur pouvoir et à servir le peuple sans réserve
Pourquoi la Chine a besoin d'une Union Européenne forte
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale