Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 01.07.2011 16h44
Quel est le mode de démocratie promu par le Partie communiste chinois ?

Depuis sa fondation, le Parti communiste chinois (PCC) a toujours attaché une grande attention à la démocratie.

Avant la libération nationale en 1949, par le terme de démocratie, les membres du PCC entendaient «tout pour le peuple », pour que « le peuple soit maître de son destin».

A l'époque de réforme ou d'ouverture sur l'extérieur, le PCC, toujours à la tête du peuple chinois, oeuvre pour les quatre modernisations socialistes. Il met toujours l'accent sur la démocratie. Deng Xiaoping a dit : « Sur le plan économique, nous devrons dépasser les pays capitalistes développés et sur le plan politique, nous devrons porter notre démocratie à un niveau plus élevé et plus pratique que celle des pays capitalistes ».

En unifiant les trois principes suivants : maintenir la direction du PCC, le peuple est maître de son destin et créer un état de droit, la Chine a établi le système de l'Assemblée populaire à tous les échelons, le système de coopération pluripartite et de consultation politique placé sous la direction du PCC, l'autonomie régionale des minorités ethniques, et l'autonomie des citoyens à la base. Nous avons encore établi les organisations de consultation politique du peuple à tous les échelons. Grâce à ce système, les représentants des différents partis et groupements, de toutes les couches sociales, des ethnies et des religions, ainsi que les représentants des Chinois résidant à l'étranger, participent aux consultations politiques. La démocratie élective plus la démocratie consultative, voilà une création démocratique.

Nous devrons développer une démocratie "plus pratique", du fait que la plupart des pays en développement font face non seulement au problème de démocratie, mais surtout à un problème concernant la manière d'atteindre la démocratie. La Russie et les pays d'Europe orientale ont adopté un temps le mode de démocratie occidental, espérant entamer une réforme radicale. Après de multiples vicissitudes, les hommes politiques de ces pays ont compris ceci : si la démocratie ne peut pas promouvoir le progrès social immédiat, elle peut provoquer des troubles sociaux et le pouvoir politique ne pourra avoir qu' une faible légalité. Et finalement la population est la plus grande victime de cette “démocratie” qui a provoqué des troubles sociaux. Tirant la leçon de ces échecs, le PCC a veillé à combiner un développement économique soutenu avec l'amélioration des conditions de vie du peuple et combiner la mise en place d'un ordre social harmonieux et stable avec une édification active de la démocratie.

En un mot, face à la situation intérieure et extérieure qui connaît de profonds changements, le Parti communsite chinois devra renforcer sans cesse sa propre édification et élargir la démocratie au sein du parti pour promouvoir la démocratie populaire et promouvoir l'harmonie sociale.

(De larges extraits d'un article écrit par Ye Xiaowen, commentateur spécial du Quotidien du Peuple)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Départ des deux premiers trains commerciaux à grande vitesse sur la ligne Beijing-Shanghai
Les dirigeants chinois assistent au gala de commémoration du 90e anniversaire du PCC
Pourquoi la Chine a besoin d'une Union Européenne forte
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale