Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 12.07.2011 14h57
Davantage d'échanges militaires entre la Chine et les Etats-Unis

Il est remarquable de constater que tout au long des années où il y a pu avoir des tensions dans les relations sino-américaines, les relations militaires bilatérales ont toujours été les premières à être affectées, et que même lorsque les relations bilatérales se réchauffaient, les échanges de militaires à militaires ont habituellement été les derniers à se dégeler.

Avec toute une kyrielle de visites et de dialogues réciproques entre les deux armées cette année, dont la visite de l'ancien Secrétaire d'Etat américain à la Défense Robert Gates en Chine en janvier, le premier Dialogue Stratégique sur la Sécurité Chine-Etats-Unis en mai, le voyage aux Etats-Unis par le Chef d'état-major de l'Armée Populaire de Libération Chen Bingde le même mois, et les premières Consultations Sino-américaines sur les Affaires de l'Asie-Pacifique en juin, les relations militaires sino-américaines ont repris un rythme de développement vigoureux.

Si la visite de Robert Gates en Chine peut être considérée comme un voyage brise-glace après une année de stagnation des relations entre les deux armées -du fait de l'approbation par les Etats-Unis de ventes d'armes à taiwan- la visite de l'Amiral Mike Mullen, patron des chefs d'état-major conjoints, sera un pas de plus dans la normalisation des échanges militaires bilatéraux.

L'Amiral Mullen achève une visite de quatre jours en Chine, la première d'un patron des Chefs Conjoints américains depuis 2007, en réponse à la visite de Chen Bingde aux Etats-Unis.

L'Amiral Mullen a reçu un accueil chaleureux et de haut niveau quand il est arrivé dimanche à Beijing. En plus de réunions avec des chefs militaires et des responsables gouvernementaux de haut niveau, il devait rendre visite aux armées de terre, de mer et de l'air de la Chine, ainsi qu'à la Seconde Force d'Artillerie de l'APL.

Le bon climat actuel entre les deux armées est le résultat de la mise en oeuvre d'un consensus trouvé entre le Président chinois Hu Jintao et son homologue américain Barack Obama sur la construction mutuelle d'un partenariat Sino-américain marqué par le respect mutuel, les bénéfices mutuels et une coopération gagnant-gagnant.

La Chine a une attitude positive et sincère pour la promotion des liens militaires bilatéraux, et elle a clairement et constamment affirmé qu'elle poursuivait une voie de développement pacifique, à savoir celle de l'harmonie et du développement à l'intérieur et de la paix et de la coopération à l'étranger. Cependant, la Chine ne fera jamais de compromis sur des sujets concernant sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts vitaux nationaux.

La Chine saisira cette opportunité pour afficher sa transparence et son ouverture militaires, mais elle exprimera également son opposition aux ventes d'armes américaines à Taiwan, ainsi que son inquiétude au sujet de la présence militaire américaine en Asie, et en particulier ses fréquents exercices militaires conjoints avec d'autres marines de guerre, en Mer Jaune et en Mer de Chine Méridionale ou à proximité, et ses opérations militaires dans l'espace aérien et les eaux de la zone économique exclusive de la Chine.

Nous croyons sincèrement que suivant la Déclaration Conjointe Sino-américaine, qui est fondée sur le respect des intérêts clés et des problèmes majeurs de chacun, l'augmentation des échanges et conversations entre les plus hauts responsables des deux armées aidera à renforcer la compréhension mutuelle et à construire la confiance mutuelle.

C'est vital si les deux armées veulent éviter les erreurs d'appréciation et les conflits, et c'est certainement dans l'intérêt des deux pays pour maintenir la paix, la stabilité et la prospérité dans la région Asie-Pacifique.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Maintenir la stabilité des prix à la consommation représente une des premières priorités, PM
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale
L'exploitation commune est le premier choix stratégique pour la Chine et le Vietnam sur le problème de la Mer de Chine méridionale
China Mobile accentue la pression sur Unicom