Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 15.07.2011 13h38
Pourquoi la Chine a besoin de porte-avions

Les porte-avions sont devenus partie intégrante d'une marine digne de ce nom. En fait, une marine qui n'a pas de porte-avions n'est pas vraiment considérée comme une bonne marine.

Rien d'étonnant donc à ce que les Etats-Unis prévoient de construire dix porte-avions de la classe Gerald Ford, qui pourront servir pendant cinquante ans et remplacer dix autres navires actuellement en service. Les Etats-Unis mettront en service le premier porte-avions de la classe Ford en 2014 et le dernier en 2048, ce qui leur permettra de maintenir leur domination sur les mers.

En comparaison, la Chinze manque encore de certains armements majeurs comme les bombardiers stratégiques à long rayon d'action, les avions de transport lourd et les porte-avions. Et elle attend toujours son premier porte-avions, qui fera passer ses capacités de défense navale des « eaux vertes » aux « eaux bleues ».

Dans ces circonstances, la Chine devrait développer des porte-avions en trois étapes : des porte-avions conventionnels moyens, soit rajeunis soit construits localement, des porte-avions nucléaires développés localement et enfin des porte-avions nucléaires géants. En attendant, la Chine a un besoin urgent de son premier porte-avions pour accroitre ses capacités de combat.

Cela étant, la Chine devrait développer sa flotte de porte-avions en accord avec la nature défensive de sa politique de défense nationale. La Chine est toujours un pays en développement, aussi doit-elle continuer à donner la priorité au développement économique et au renforcement de sa politique de réforme et d'ouverture. Car après tout, elle a besoin de stabilité à long terme et d'un environnement pacifique pour son développement économique, afin qu'elle puisse maintenir sa politique de défense défensive.

Les porte-avions sont essentiels à la Chine, d'abord pour defendre son territoire et ses eaux territoriales et offrir au moins un semblant de parité avec les grandes puissances de ce monde. Bien que certaines personnes essaient d'utiliser la quête de la Chine pour un porte-avions pour justifier leur théorie de la « menace chinoise », la vérité est que la Chine n'a jamais utilisé et n'utilisera jamais sa puissance militaire pour des visées expansionnistes.

L'histoire montre que bien qu'ayant été probablement la plus grande puissance navale du monde au 15e siècle, la Chine n'a alors envahi aucun pays. Bien au contraire, le Gouvernement de la Dynastie Ming (1368-1644) a envoyé Zheng He sur sept expéditions entre 1405 et 1433, vers des endroits comme l'Arabie, Brunei, l'Afrique de l'Est, l'Inde, l'Archipel Malais et la Thaïlande pour développer des échanges amicaux.

Les voyages de Zheng He, véritablement amicaux et commerciaux, ont été en fort contraste avec les aventures de ses homologues européens partis coloniser des territoires quelque cinquante ans plus tard.

Contrairement à ce que beaucoup de gens craignent, la Chine a besoin de porte-avions parce qu'ils sont importants pour la cooperation ainsi que pour rééquilibrer les forces entre les grandes puissances. La Chine est le seul membre permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies à ne pas posséder de porte-avions. Même certains pays qui ne sont pas membres du Conseil de Sécurité en possèdent. Cela met la Chine dans une position stratégique désavantageuse.

Depuis les années 1990, l'utilisation de plus en plus déséquilibrée de forces stratégiques modernes comme les porte-avions et les armes nucléaires par certains pays a porté gravement atteinte à la paix et ralenti le développement économique du monde. Les actions unilatérales de certains pays ont, plus souvent qu'elles ne l'auraient dû, aggravé les conflits régionaux. Quand la Chine aura enfin pu ajouter des porte-avions à sa flotte, elle pourra alors agir en tant que force de rééquilibrage face à ce genre de pays.

Le Ministre de la Défense Liang Guanglie a dit que la Chine ne pouvait pas rester ad vitam aeternam sans porte-avions, en particulier du fait de la lutte de plus en plus forte pour le pouvoir sur la scène mondiale.

De même, le Livre Blanc sur la Défense 2010 de la Chine a mis l'accent sur « les tâches de la marine de l'Armée Populaire de Libération pour accélérer la modernisation de ses forces de combat intégrées, le renforcement de ses capacités de dissuasion stratégique et de contre-attaque », et le développement de ses « capacités à conduire des opérations dans des eaux lointaines et à répondre à des menaces non conventionnelles sur la sécurité ».

Les porte-avions peuvent être utilisés comme des outils de dissuasion stratégique et pour s'opposer aux interférences extérieures dans les affaires régionales. Comme l'a dit un jour Andrew Ericksson, de l'Ecole de Guerre Navale des Etats-Unis, la Chine ne veut pas la guerre, mais elle veut s'assurer que toute action contraire à ses intérêts nationaux clés sera contrecarrée comme il faut.

Un porte-avions est un équipement stratégique qui illustre la puissance et la profondeur d'une marine. Les porte-avions, en plus des armes nucléaires, de l'électronique, des technologies de l'information, des technologies du cyberespace, du développement économique et la préparation sont quelques-uns des moyens modernes de dissuasion propres à assurer la sécurité nationale.

De plus, du fait de leur taille énorme, de leurs équipements avancés, de leurs riches réserves et de soldats bien entraînés, les porte-avions sont des machines très efficaces pour apporter aussi de l'aide aux gens en temps utile en cas de catastrophes, qu'elles soient naturelles ou dues à la main de l'homme.

Par exemple, quand des inondations et des glissements de terrain ont frappé la Thaïlande en mars dernier, touchant près d'un million de personnes et bloquant près de 15 000 touristes dans différents endroits, le Gouvernement Thaïlandais a envoyé son seul porte-avions avec quatre hélicoptères, accompagné de trois autres navires pour participer aux efforts de secours et évacuer des personnes. De même, après le séisme et le tsunami meurtriers du Japon le 11 mars dernier, la marine américaine a rapidement dépêché des navires sur place, ainsi que le super-porte-avions USS Ronald Reagan pour aider le Japon dans ses efforts de secours.

Le Gouvernement chinois et l'APL utilisent aussi des personnels militaires pour participer aux opérations de secours dans les zones frappées par des catastrophes. Les porte-avions pourront donc renforcer les opérations de secours et d'évacuation de la Chine et lui permettront de mieux coordonner et exécuter ses plans.

L'auteur, Wang Baokun, est Professeur associé à l'Institut d'Economie de la Sécurité Economique et de la Défense Nationale à l'Université Renmin de Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a accompli tous les objectifs dans son Plan d'action sur les droits de l'homme (rapport d'évaluation)
Entretiens entre de hauts officiers militaires chinois et américain à Beijing
La curieuse morale de certains medias occidentaux
Pour un monde à trois monnaies de réserve
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives