Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 19.07.2011 08h30
Quotidien du Peuple : la rencontre entre Obama et le dalaï lama ébranle le statut de grande puissance des Etats-Unis

Le Quotidien du Peuple de la Chine a déclaré dans un article d'opinion publié lundi que la rencontre entre le président américain Barack Obama et le dalaï lama était "une ruse peu scrupuleuse de pragmatisme", indiquant que cette décision ébranlait le statut de grande puissance mondiale des Etats-Unis.

La rencontre entre Obama et le dalaï lama, un homme politique en exil qui s'est engagé dans des activités séparatistes anti-chinoises sous prétexte religieux, interfère grossièrement des les affaires intérieures de la Chine, selon l'article.

La Chine s'oppose à la rencontre entre le président américain et le dalaï lama, non seulement pour sauvegarder ses propres intérêts fondamentaux, mais également pour respecter le principe de non-ingérence dans les affaires domestiques des autres pays, une norme fondamentale dans les relations internationales, indique l'article.

"La libération pacifique et la réforme démocratique du Tibet représente un grand événement historique, d'une signification comparable à la libération des esclaves noirs aux Etats-Unis, à l'abolition de l'esclavage en Europe et à la fin du système d'apartheid en Afrique du Sud", avance l'article.

Il remet également en question les connaissances et la moralité des médias et des officiels américains, qui se laissent de toute évidence duper par le "sourire charmant" du dalaï lama et par son titre de "Lauréat du prix Nobel".

Ceux qui ont des connaissances en histoire savent que l'ancien Tibet, quand il était dirigé par le dalaï lama, était régi par un système de servage féodal, aboli dans les années 1950.

Selon l'article, les "pragmatiques Américains" utilisent cette rencontre comme un outil politique, sans remarquer les progrès considérables réalisés par le Tibet depuis sa libération pacifique et sa réforme démocratique.

Il est injuste que les Etats-Unis traitent ses relations avec la Chine selon sa propre politique interne, et cela ne contribuera pas à la stabilité des relations entre les deux pays, ajoute l'article, qui appelle Washington à considérer "sincèrement" Beijing comme un partenaire stratégique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Tibet célèbre le 60e anniversaire de sa libération pacifique
Le Tibet lance sa première autoroute
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux