Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 29.07.2011 16h19
Il n'y a rien de bizarre à ce que la Chine développe un porte-avions

Le 27 juillet, un porte-parole de presse du ministère chinois de la Défense nationale a annoncé que la Chine est en train de reconstruire un porte-avions désuet à des fins de recherche scientifique et d'entraînement. Cette déclaration a suscité une attention de l'opinion publique mondiale. En fait, pendant une très longue période avant cette déclaration de la Chine, les médias étrangers ont eu de multiples suppositions sur le développement du porte-avions de la Chine. D'une part, ils ont estimé que ce développement est une tendance inévitable, du fait de l'augmentation de la puissance de la Chine, mais d'autre part, ils ont exprimé une « inquiétude » sur la possession par la Chine d'un porte-avions, croyant que cela pourrait « porter atteinte à l'équilibre stratégique régional, voire mondial».

La Chine est classée au 2e rang mondial, en termes de montant total du PIB et a contribué pour 50% à la croissance économique mondiale. Il est nécessaire et c'est tout à fait légitime qu'elle possède un porte-avions. Il n'y a rien de bizarre là dedans.

Parmi les grandes puissances mondiales, la Chine est le pays dont la situation de sécurité dans ses alentours est la plus compliquée. La Chine possède 18 000 km de côtes et 3 millions de km2 de territoires maritimes, conformément à la « Convention des Nations Unies sur le droit de la mer ». Sans un porte-avions ou sans une plate-forme maritime aussi efficace que le porte-avions, nous ne pourrons pas préserver avec efficacité l'intégrité de la souveraineté territoriale et de la souveraineté des eaux territoriales, ni ne sauvegarder les droits et intérêts maritimes de notre pays. Et nous ne pourrons pas non plus fournir une forte garantie aux intérêts légitimes de la Chine à l'étranger. En un mot, sans un porte-avions, il est difficile pour nous de garantir les intérêts essentiels de la Chine dans les grandes affaires internationales et d'accomplir les devoirs internationaux qui nous incombent.

Le porte-avions est la preuve de la force globale d'un pays et aussi le symbole de la position qu'un pays occupe dans la communauté internationale. Parmi les 5 pays permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, les Etats-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne et la France possèdent tous des porte-avions, les Etats-Unis en ont 11. Même la Chine ne peut pas être comparée, dans ce sens, à l'Espagne, à l'Italie, au Brésil, à l'Inde et à la Thaïlande, grands pays régionaux. Une telle situation ne correspond pas à la position internationale de la Chine et à son influence dans le monde.

La Chine ne fait qu'utiliser un porte-avions désuet pour le reconstruire à des fins de recherche scientifique et d'entraînement. Même quand ce porte-avions acquerra une force de combat après un long et lent processus, il y aura encore un grand écart, par rapport aux Etats-Unis et aux pays développés d'Europe.

Le plus important est ceci : même quand la Chine possèdera un porte-avions au sens propre du terme, la Chine continuera à appliquer une politique de la défense nationale de caractère défensif et la stratégie concernant la défense de ses eaux du littoral.

La nation chinoise est une nation éprise de paix. La nation chinoise est aussi une nation qui défie le diktat. Pour sauvegarder la paix mondiale et la justice internationale, la nation chinoise ose travailler dur pour acquérir la capacité d' «arrêter la guerre » pour mieux s'acquitter de son devoir de maintien de la paix mondiale.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine rééquipe un porte-avions pour la recherche et l'entraînement
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine