Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 29.07.2011 16h22
Un grand pas vers le développement du porte-avions de la Chine

Le 27 juillet, le porte-parole de presse du ministère chinois de la Défense nationale a annoncé officiellement que la marine chinoise est en train de reconstruire un porte-avions désuet importé à des fins de recherche et d'entraînement. La Chine a fait un pas important vers la possession d'un porte-avions, au sens propre du terme.

Après 60 ans d'efforts, la Chine, autrefois un pays agricole, est devenue un grand pays manufacturier et la 2ème plus grande économie du monde. Ce qui a jeté une base solide matérielle pour la réalisation de son rêve d'avoir un porte-avions.

Du point de vue psychologique culturel et historique, la Chine a grand besoin d'une plate-forme maritime. L'influence culturelle créée par un régime foncier féodal plusieurs fois millénaire a limité la vue des Chinois. A ce jour d'internationalisation, beaucoup de Chinois ont un sens océanique très faible et ont peur même de se trouver devant une mer sans bord et un océan aux vagues déferlantes. La possession d'un porte-avions contribuera à aiguiser le sens maritime des Chinois.

Du point de vue géographique, la Chine possède plus de 18 000 km de côtes et plus de 6 500 îles côtières. Conformément au système de zone économique exclusive établie à 200 milles marins et au système côtier du plateau continental de la « Convention des Nations Unies sur le droit de la mer », la Chine possède 3 millions de km2 de territoires maritimes. Ces territoires maritimes ont besoin d'une gestion et d'une mise en valeur efficaces. La Chine est contiguë aux zones économiques exclusives ou aux espaces océaniques de 8 pays. Il y a de larges perspectives d'avenir pour la coopération maritime.

A long terme, la construction d'une grande plate-forme maritime est nécessaire au futur développement du pays. Chaque année, plus de 90% du commerce extérieur de la Chine se font sur la mer. Et l'importation chinoise du pétrole, du charbon, de minerai de fer et de céréales dépend de plus en plus des transports maritimes.

Du point de vue de la sécurité et de la coopération internationales, la possession d'un porte-avions peut rehausser l'image d'une puissance maritime dans une certaine mesure. Presque toutes les puissances maritimes participent toutes aux activités maritimes mondiales, telles que les opérations de sauvetage, la lutte contre les pirates et contre les terroristes et l'échange de prévisions météorologiques.

Le mode d'une future guerre maritime éventuelle nous demande aussi de développer et de posséder un porte-avions. Aujourd'hui, 9 pays possèdent leur porte-avions. Le Japon et la Corée du Sud jouissent non seulement de la protection du porte-avions américain et construisent aussi leurs bâtiments de guerre amphibie dont les fonctions sont semblables à celles d'un porte-avions.

La Chine est un pays maritime et nous avons le droit de développer notre propre porte-avions. L'objectif de la Chine est très net : la Chine ne prétend pas à l'hégémonie maritime, ni l'hégémonie régionale. Elle ne vise aucun pays et ne constitue de menace pour aucun pays. La Chine possédant à l'avenir un porte-avions jouera un rôle plus actif pour la paix et la stabilité en Asie-Pacifique. La politique chinoise de la défense nationale de caractère défensif et la stratégie chinoise concernant la défense de ses eaux du littoral ne changeront pas.

(L'auteur Wang Xinjun, chercheur de l'Académie des Sciences militaires de l'Armée populaire de Libération de Chine)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine/Collision de trains : Wen Jiabao promet de founir au public des réponses rapides et précises
La Chine rééquipe un porte-avions pour la recherche et l'entraînement
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine