Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 15.08.2011 10h10
La préoccupation paranoïaque des États-Unis sur le porte-avion chinois

La porte-parole du département d'État américain Victoria Nuland a déclaré le 10 août que « les États-Unis se sont toujours préoccupés du développement du porte-avion par la Chine et ont besoin d'une plus grande transparence ».

Le caractère despotique et déraisonnable de Washington apparait clairement à la lecture d'un dialogue entre Mme Nuland et un journaliste chinois.

Journaliste : Pourquoi les États-Unis demandent-ils une explication de la Chine sur la possession d'un porte-avion ? La déclaration de la Chine affirmant « nous avons besoin d'un porte-avion » n'est-elle pas suffisante ?

Victoria Nuland : C'est seulement parce que les États-Unis pensent que la Chine n'est pas aussi transparente que d'autres pays en général. Elle est moins transparente que les États-Unis en ce qui concerne ses nouveaux équipements militaires et son budget militaire. Cela provoque l'inquiétude des États-Unis. Ces derniers veulent une relation ouverte et transparente dans les affaires militaires entre les deux parties.

Journaliste : Le porte-avion chinois est-il furtif ? Aucun secret n'a été fait de son existence. Pourquoi parler d'opacité ?

Victoria Nuland : Les États-Unis et beaucoup d'autres pays qui ont établi des relations militaires peuvent connaître concrètement les équipements militaires et leur usage, ainsi que la disposition éventuelle à travers le dialogue bilatéral. Cependant, nos relations avec la Chine ne sont pas à ce niveau de transparence. Les chefs d'État des deux pays ont pourtant affirmé leur volonté d'aller dans ce sens.

Journaliste : Au cours de la dernière décennie, la vitesse de croissance du budget militaire américain a été supérieure à celle de la Chine. Le budget de la défense nationale américaine est de plus de 600 milliards de dollars. Les États-Unis sont largement en position dominante, pourquoi expriment-ils une si grande préoccupation sur la politique chinoise d'équipement et de dépense pour sa défense ? Prenons seulement les porte-avions comme exemple : la comparaison entre les États-Unis et la Chine était de 14 à 0 il y a dix ans, de 14 à 1 aujourd'hui.

Victoria Nuland : En ce qui concerne la comparaison sur la dépense militaire et le nombre de porte-avions, j'espère que vous vous renseignerez auprès de mes collègues du ministère de la Défense nationale.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Rencontre du président chinois avec la directrice générale de l'Unesco
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale