Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 30.08.2011 15h47
Séminaire en France sur le rôle de la Chine dans la communauté internationale

Le 26 août, un séminaire intitulé « la Chine face au défi du monde » a été organisé à Poitiers, ville du centre-sud de la France. Un grand nombre de hauts dirigeants d'organismes internationaux, des milieux politique et commercial de la France, ont jugé positif le rôle que la Chine a joué sur la scène internationale.

Le séminaire a été divisé en 4 parties, « la croissance économique, le commerce et la monnaie », « le développement de la Chine et son assistance à l'étranger », « la Chine, les organismes multilatéraux et G20 », ainsi que « la pensée de la Chine et le multilatéralisme ». Une dizaines de hauts dirigeants venant d'organismes internationaux, dont l'ONU, la banque mondiale, et des milieux politique et commercial de la France, ont pris la parole lors du séminaire, en décrivant l'image de la Chine dans le monde à leurs yeux.

Selon Alain Le Roy, vice secrétaire général du département des opérations de maintien de la paix de l'ONU, depuis que la Chine a récupéré son siège à l'ONU dans les années 70, son influence à l'ONU n'a cessé de se renforcer. De plus, parmi les 5 membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, la Chine est le pays qui maintient les relations les plus étroites avec les pays en voie de développement. Elle a apporté des contributions positives pour la promotion du multilatéralisme dans le monde.

Selon James Adams, vice-président de la banque mondiale, il y a 30 ans, la Chine dépendait des aides des autres pays pour réaliser son développement, alors que maintenant, les autres pays du monde ont besoin du dynamisme de la croissance économique chinoise pour lutter contre la crise financière ou la pauvreté.

Quant au doute selon lequel la montée du statut international de la Chine pourrait menacer d'autres pays, Henri Lopès, ancien Premier-ministre et actuel ambassadeur de la République du Congo en France, depuis des années, les infrastructures, les soins médicaux dans les régions éloignées et l'éducation de la République du Congo ont beaucoup bénéficié des aides du gouvernement chinois et de la création des entreprises chinoises. Pendant les 50 ans des relations diplomatiques, la Chine a toujours été un grand pays qui préconise la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays. Elle n'a jamais considéré l'exportation de l'idéologie comme une exigence supplémentaire pour l'assistance accordée aux autres pays.

Le séminaire a été organisé par la Fondation Prospective et Innovation de France, présidée par l'ancien Premier-ministre français Jean Pierre Raffarin. L'événement a attiré plus de 300 participants.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Libye : la Chine proclame son soutien aux Nations-Unies
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon