Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 23.09.2011 13h32
"Taiwan Relations Act" devra être annulé

La nouvelle série de vente d'armes américaines à Taiwan a été publiée le 21 septembre. Bien qu'il n'y ait pas de chasseurs F16 C et F16 D modernes que certaines forces de droite et les autorités de Taiwan ont toujors clamés, des améliorations seront apportées aux chasseurs F-16 A/B, cela pour "maintenir l'équilibre délicat des relations sino-américaines". Cependant, la nouvelle vente d'armes ne pourra pas changer sa nature qui est de porter une grave atteinte aux affaires intérieures de la Chine et à sa sécurité de l'Etat. Elle constitue aussi une atteinte à l'oeuvre de la réunification pacifique de la Chine et aux relations sino-américaines. Le gouvernement et le peuple chinois expriment naturellement leur forte indignation et leur ferme opposition.

Dans le Communiqué conjoint sino-américain du 17 août 1982, le gouvernement américain a promis de "réduire graduellement sa vente d'armes à Taiwan et de trouver une solution finale après un certain temps". Aujourd'hui, 30 ans vont bientôt s'écouler, mais la vente d'armes à Taiwan se fait de plus belle, avec des armes de plus en plus modernes.

Les Etats-Unis ont prétendu qu'ils vendent des armes à Taiwan, conformément à "Taiwan Relations Act" (TRA). C'est inexplicable! Le TRA est une loi intérieure américaine. Elle a été cuisinée par ceux qui ne se résignaient pas à la perte de leurs intérêts déjà acquis et tentaient de contenir le développement normal des relations sino-américaines. Le TRA prétend qu'il fournit des armes "défensives" à certaines forces séparatistes d'un pays souverain. Cette loi intérieujre des Etats-Unis est utiliisée pour intervenir dans les affaires intérieures d'un autre pays et pour contrecarrer les normes du droit international. On peut dire que dès son début, le TRA est illégal et invalide.

Il y a 40 ans, Richard Nixon, le Président américain d'alors, a effectué une visite d'Etat en Chine, en traversant l'océan pacifique. Une poignée de main historique entre les dirigeants chinois et américain a changé non seulement la Chine et les Etats-Unis, mais aussi le monde entier. Le bon développement des relations entre la Chine et les Etats-Unis décide non seulement l'avenir des deux pays, mais aussi l'avenir de toute l'humanité dans une très mesure. Cependant, il y a toujours des personnes qui ne veulent pas voir un monde harmonieux et pacifique, et qui utilisent toujours Taiwan comme un instrument politique pour contenir la Chine. Récemment, un nombre croissant de personnes clairvoyantes aux Etats-Unis appellent à supprimer le TRA. Elles estiment que le TRA ne se conforme pas au courant de notre époque et va à l'encontre de la tendance de développement pacifique des relations actuelles entre les deux rives du Détroit de Taiwan. Elles estiment aussi que le TRA va à l'encontre de l'esprit de mise en place des relations de partenariat entre la Chine et les Etats-Unis et aussi des intérêts stratégiques des Etats-Unis. Tant que le TRA ne sera pas annulé, les relations sino-américaines ne peuvent pas se développer dans de bonnes conditions.

A l'époque, la normalisation des relations entre la Chine et les Etats-Unis avait besoin d'une grande sagesse et d'un grand courage. Et aujourd'hui, la réalisation d'un développement sain des relations entre les deux pays demande davantage une grande force d'âme et une ferme détermination de stratège à éliminer tout obstacle nuisible aux intérêts fondamentaux des Etats-Unis pour ouvrir une nouvelle époque.

L'ancien Président Nixon a réussi à agir dans ce sens. Et le Président Obama ?

(L'auteur Peng Guangqian, expert en stratégie militaire de la Chine)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao encourage les jeunes chinois et indiens à contribuer aux liens bilatéraux
Le 6e forum international des médias en langue chinoise tenu à Chongqing
Les pressions sur la devise chinoise se fondent sur une erreur (COMMENTAIRE)
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?