Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.11.2011 08h14
L'OCS favorise la stabilité et le développement régionaux (LEVER DE RIDEAU)

Après le 11e sommet annuel de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Astana, en juin dernier, c'est maintenant la ville russe de Saint-Pétersbourg qui se prépare pour la 10e réunion des Premiers ministres des Etats membres de l'OCS, qui aura lieu lundi.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé que le Premier ministre Wen Jiabao participerait à cette rencontre.

Les dirigeants des autres Etats membres de l'OCS, ainsi que des représentants des Etats observateurs de l'OCS (Mongolie, Pakistan, Iran et Inde) seront également présents.

L'OCS, qui regroupe la Chine, la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan, a connu un développement ininterrompu depuis sa création en 2001 à Shanghai.

Au cours des dix dernières années, l'OCS a développé ses activités dans les domaines de la sécurité, de l'économie et de la culture, et a produit d'excellents résultats dans le renforcement de la confiance mutuelle et de la coopération entre les Etats membres.

La coopération en matière de sécurité est considérée comme l'un des piliers de l'organisation, dans la mesure où l'OCS travaille depuis son établissement à se débarrasser des menaces contre la paix et la stabilité dans la région, telles que la prolifération rampante des "trois forces du mal" que sont le terrorisme, le séparatisme et l'extrémisme, ou le trafic d'armes et de drogue.

Au cours des dix dernières années, les membres de l'OCS ont maintenu de fréquents contacts et un soutien mutuel sur ces questions. Ils ont signé des déclarations en vue de combattre ces menaces, et ont mis en place des mécanismes permettant la tenue de réunions régulières sur les questions de sécurité et de stabilité régionales.

Les membres de l'OCS se sont également livrés à des exercices militaires conjoints, afin d'améliorer l'interopérabilité de leurs forces armées et de leurs services de sécurité, et de dissuader les éventuels fauteurs de troubles.

Par ailleurs, la structure anti-terroriste régionale de l'OCS, seul autre organe permanent avec son secrétariat, a été créée en 2004 pour lutter contre les "trois forces du mal", le trafic de drogue et le crime organisé transnational.

En plus de la coopération en matière de sécurité, la coopération économique est une autre priorité pour les Etats membres de l'OCS.

Selon le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Cheng Guoping, l'OCS, dont les pays membres représentent 60% de la superficie eurasiatique, a renforcé avec succès la coopération économique entre les Etats membres, parce qu'il a su reconnaître le fort potentiel de coopération qu'offraient les domaines des finances, des transports, de l'énergie, de l'agriculture et des technologies.

Preuve éclatante de la vitalité de l'OCS en matière de coopération économique, les échanges commerciaux de la Chine avec les autres pays membres sont passés de 12,1 milliards de dollars à quelque 90 milliards de dollars au cours des 10 dernières années, enregistrant une augmentation plus rapide que le commerce étranger global de la Chine, a noté M. Cheng.

Cette augmentation des relations commerciales s'inscrit dans le cadre des projets ambitieux de l'OCS, qui souhaiterait parvenir avant 2020 à la libre circulation des biens, des capitaux, des services et des technologies.

En attendant, les membres de l'OCS ont également créé le Conseil des affaires et l'Association interbancaire, deux organisations non gouvernementales visant à promouvoir et financer des projets de coopération.

En ce qui concerne les échanges culturels, les contacts entre les peuples sont devenus plus fréquents parmi les Etats membres de l'OCS, ce qui n'a fait que renforcer leurs relations.

M. Cheng a déclaré que la coopération dans les domaines de la santé, de la culture, de l'éducation et des secours d'urgence avait elle aussi fait preuve de vitalité au sein de l'organisation, constituant une véritable courroie de transmission entre les deux "roues" de l'OCS que sont la sécurité et la coopération économique.

Lors de la rencontre à venir, a déclaré M. Cheng, les dirigeants examineront le développement de l'organisation au cours de l'année écoulée, analyseront la situation régionale et internationale, et élaboreront une feuille de route pour la prochaine phase de développement de l'OCS.

Cette année marque le 10e anniversaire de la création de l'OCS. Le sommet de l'OCS à Astana a célébré en juin ce 10e anniversaire en faisant le bilan de ses réalisations passées, et en définissant ses orientations futures.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : des résultats positifs et équilibrés obtenus lors du 6e sommet du G20 (porte-parole)
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?
Il est inadmissible que l'aviation civile refuse l'accès aux handicapés sous le prétexte de l'aversion qu'ils inspirent aux autres passagers
Il faut faire tomber les barrières pour renforcer la confiance entre la Chine et le Japon