Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 27.11.2011 09h40
La Chine commencera prochainement à patrouiller avec des pays voisins le long du Mékong

Des patrouilles de police conjointes le long du Mékong impliquant la Chine, le Laos, le Myanmar et la Thaïlande seront lancées à la mi-décembre pour restaurer la sécurité à la suite d'une attaque meurtrière de bateaux chinois survenue le mois dernier, indique un communiqué du ministère chinois de la Sécurité publique publié samedi à l'issue d'une réunion ministérielle des quatre pays à Beijing.

La date exacte du lancement de l'opération n'est pas encore fixée, mais la première patrouille conjointe sera menée avant le 15 décembre, précise le communiqué.

Les forces de police des quatre pays vont collaborer pour restaurer la navigation sur le Mékong et garantir la sécurité le long du fleuve.

La navigation sur le Mékong a été suspendue suite à l'attaque de deux cargos le 5 octobre au cours de laquelle treize marins chinois ont été tués.

Un centre de commandement du projet sera établi en Chine tandis qu'un bureau de coordination sera créé dans chacun des trois autres pays. Ils seront liés par un mécanisme de communication fonctionnant 24 heures sur 24, selon le communiqué.

La Chine va également aider les polices laotienne et birmane en termes de formation du personnel et d'équipements.

Les services de police des quatre pays vont également mettre en place une équipe de coordination afin d'élaborer davantage de mesures de sécurité le long du Mékong, ajoute le communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les ministres de la Défense de la Chine et du Ghana souhaitent renforcer les liens militaires entre les deux pays
Nouvelles principales du 25 novembre
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?
L'entrée de la Chine à l'OMC il y a dix ans fut une decision juste
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine