Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 01.12.2011 08h28
La Chine appelle la Serbie et le Kosovo à résoudre leurs différends par le dialogue

La Chine a déclaré mardi qu'elle déplorait la tension qui s'est produite dans le nord du Kosovo, appelant la Serbie et le Kosovo à continuer de régler leurs differends par le biais du dialogue et des négociations.

Li Baodong, représentant permanent de la Chine auprès de l'ONU, a tenu ces propos lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur le Kosovo.

La Chine est préoccupée par l'actuelle tension qui règne dans le nord du Kosovo, a dit M. Li devant le Conseil de sécurité. "Comme le nord du Kosovo abrite des minorités ethniques, toutes les parties doivent être pleinement conscientes de la sensibilité et de la complexité qui caractérisent la situation sur le terrain. Elles sont tenues de surmonter leurs différends en faisant preuve de prudence et de s'y prendre par le dialogue et des négociatioins. Elles doivent aussi éviter toute action pouvant aggraver davantage la tension", a précisé le diplomate chinois.

Les disputes entre la Serbie et le Kosovo du contrôle de deux passages frontaliers dans le nord du Kosovo ont entraîné des affrontements violents entre les habitants serbes de cette localité et la force de l'OTAN au Kosovo (KFOR).

La Chine appelle une fois de plus les parties concernées à prendre des mesures pour apaiser la tension dans le nord du Kosovo et à éviter l'escalade de la violence, a souligné Li Baodong.

"Nous espérons que la mission de l'Union européenne chargée de faire respecter la loi au Kosovo(EULEX) et la KFOR joueront un rôle constructif dans le maintien de la stabilité dans le nord du Kosovo, comme elle a été mandatée par la résolution du Conseil de sécurité", a-t-il ajouté.

La situation au Kosovo concerne la paix et la stabilité dans la région des Balkans et en Europe tout entière, a relevé le représentant chinois, ajoutant que la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Serbie doivent être respectées.

"La résolution 1244 du Conseil de sécurité constitue une importante base légale du règlement de la question du Kosovo dans le cadre de la résolution du Conseil de sécurité et par les parties concernées elles-mêmes à travers le dialogue, les consultations, les négociations et d'autres moyens pacifiques", a soutenu l'ambassadeur chinois.

La Chine a pris note de la reprise des pourparlers entre la Serbie et le Kosovo et souhaite que les deux parties puissent continuer à résoudre leurs différends par les négociations, a rappelé M. Li.

En ce qui concerne le trafic illicite d'organes humains au Kosovo, Li Baodong a déclaré que la Chine était profondément préoccupée par cela.

"Tout acte qui viole les normes du droit international et en particulier la loi humanitaire internationale sera condamné", a martelé M. Li, ajoutant que les préoccupations de la Serbie sur ces cas sont "justifiées".

La Chine soutient l'ouverture d'enquêtes par les Nations unies sur les cas en question, a affirmé le diplomate chinois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine élabore les grandes lignes de réduction de la pauvreté dans les zones rurales pour les dix prochaines années
Nouvelles principales du 30 novembre
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie