Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 02.12.2011 13h05
Le Premier ministre chinois s'engage à redoubler d'efforts pour venir en aide aux porteurs du sida

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao s'est engagé jeudi à prendre de nouvelles mesures pour aider les porteurs du VIH-sida à se procurer un traitement médical abordable, et à profiter de chances équitables pour l'emploi et l'éducation sans discrimination.

Le Conseil des Affaires d'Etat, gouvernement central chinois, enverra des équipes d'inspection dans certaines régions fortement touchées par le VIH/sida, afin de surveiller l'application des politiques du gouvernement central relatives au sida, a-t-il indiqué.

M. Wen a fait cette remarque à Beijing lors d'un discussion jeudi avec un groupe de représentants des séropositifs, des médecins et des chercheurs, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida.

Il a déclaré que le Conseil des Affaires d'Etat a décidé d'accorder en 2012 une aide médicale spéciale aux régions les plus touchées par le VIH/sida, afin de soulager le fardeau financier imposé des patients atteints du VIH/sida.

"Des mesures détaillées sont actuellement élaborées par les départements concernés", a révélé M. Wen, ajoutant que certains médicaments anti-sida seraient intégrés dans le système de couverture médicale, ce qui permettrait de placer sous contrôle le prix des médicaments et de couvrir les coûts par l'assurance-maladie.

Le Premier ministre chinois a annoncé que le gouvernement augmenterait les subventions en faveur des familles en difficulté financière à cause du sida et que des mesures seraient prises pour élever les allocations, dont celle au logement, afin de fournir un toit aux sans-abris porteurs du VIH/sida.

Le nombre des séropositifs et de malades atteints du sida enregistrés en Chine est estimé à 780 000 à la fin 2011, avec 48 000 nouveaux cas d'infection et 28 000 morts cette année, d'après le ministère de la Santé. Environ 88 000 personnes enregistrées seraient mortes de cette maladie en Chine depuis 1985, année où le premier cas du sida a été signalé dans le pays.

Par ailleurs, Wen Jiabao s'est engagé à renforcer le financement pour assurer un niveau de vie minimum aux familles comptant des malades du sida et se trouvant en difficultés financières.

Le gouvernement s'efforcera également d'aider les orphelins du sida, de sorte que ces derniers puissent profiter d'un niveau de vie minimum, d'opportunités égales d'éducation et d'un accès au traitement médical.

M. Wen a par ailleurs indiqué qu'il était nécessaire et urgent d'amender les lois et les règlements discriminant les victimes du VIH/sida.

Afin de palier au refus, ou à la répugnance, du personnel médical de traiter les patients atteints du sida, Wen Jiabao a assuré que toute infection par le VIH contractée lors d'actes médicaux serait cataloguée en tant que maladie professionnelle, et que le traitement serait pris en charge par le système national d'assurance couvrant les accidents du travail.

En effet jusqu'ici, l'absence de système de protection des droits du personnel médical souvent exposé aux virus transmissibles par le sang était la cause principale de leur peur de donner des soins aux malades infectés.

"Les subventions et les salaires des personnes directement impliquées dans le traitement des patients du VIH/sida seront intégrés dans le budget fiscal du gouvernement", a promis le Premier ministre chinois.


[1] [2] [3] [4]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un haut responsable du PCC souligne l'importance de la discipline dans la nomination des officiels
Nouvelles principales du 1er décembre
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie