Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 08.12.2011 13h18
Consultations sur la défense entre la Chine et les Etats-Unis pour maîtriser les risques

La Chine et les Etats-Unis ont mené mercredi leurs consultations annuelles sur la défense. Ces discussions visent à maîtriser les risques et à éviter les erreurs de jugement entre les deux armées.

"Le fait que les consultations ont eu lieu selon le calendrier établi montre que les deux pays sont sincères dans le maintien des échanges militaires", a déclaré au début des consultations Ma Xiaotian, chef adjoint de l'état-major général de l'Armée populaire de libération (APL, armée chinoise).

Ces consultations marquent la première démarche prise par les ministères de la Défense nationale des deux pays après l'annonce des Etats-Unis d'une vente d'armes à Taiwan d'une valeur de 5,85 milliards de dollars.

La Chine s'est vigoureusement opposée à cette vente d'armes, jugeant qu'elle serait source d'obstacles considérables pour les échanges militaires normaux entre la Chine et les Etats-Unis.

Ma Xiaotian a salué ces consultations qui ont débuté en 1997, conformément à un accord entre l'ancien président chinois Jiang Zemin et son homologue américain Bill Clinton.

Les consultations de mercredi portent essentiellement sur les relations militaires bilatérales, la vente d'armes par les Etats-Unis à Taiwan, la piraterie, ainsi que les situations régionales dans la péninsule coréenne, en mer de Chine méridionale, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, au Pakistan et en Afghanistan.

Malgré que les consultations se soient déroulées comme prévu, le problème des ventes d'armes à Taiwan ne pourra pas être évité, a indiqué à l'agence Xinhua (Chine Nouvelle) Luo Yuan, chercheur de l'Académie des Sciences militaires de l'APL.

M. Ma appelle, lors des consultations, la partie américaine à enlever cet obstacle pour faire avancer les relations miliaires sino-américaines, selon un communiqué publié par le ministère de la Défense nationale.

La vente d'armes à Taiwan, conduit à la restriction des contacts entre les deux armées et les activités américaines de reconnaissance de proximité par leurs avions et bateaux contre la Chine sont jugées comme des obstacle considérables aux relations militaires entre les deux pays, a indiqué M. Ma.

"Espérons que les deux parties profitent pleinement de cette opportunité pour élargir leur terrain d'entente, contrôler les risques et éviter les erreurs de jugement", a indiqué Ma Xiaotian. Ce dernier a également émis le souhait de voir des résultats positifs à l'issue de la journée de consultations.

"Comme vous, nous accordons une grande importance à cette rencontre", a indiqué de son côté Michèle Flournoy, sous-secrétaire américaine à la Défense, qui est à la tête de la délégation américaine.

Mme Flournoy a déclaré que les consultations permettaient aux militaires "d'identifier et de s'accorder sur les sujets et intérêts partagés par les deux parties".

Elle a également exprimé sa volonté de "discuter des différends de manière franche".

Les deux parties ont également échangé leurs points de vue sur "les défis de sécurité communs et les questions internationales et régionales", indique le communiqué.

"Avec nos efforts conjoints, nous souhaitons apporter des contributions positives aux relations Chine-U.S., l'une des plus importantes relations bilatérales du monde," a indiqué M. Ma.

En réponse aux remarques de M. Ma, Mme Flournoy a indiqué qu'une relation militaire saine, stable et fiable était très importante pour la paix et la stabilité en Asie-pacifique.

"Il est totalement faux de dire que les conflits entre les Etats-Unis et la Chine est inévitable," a-t-elle souligné.

La délégation américaine est composée de près de 20 membres du Département de la défense, du Département d'Etat, du Comité des chefs d'états-majors interarmées, du Commandement du Pacifique et des forces navales et aériennes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le président chinois rencontre les délégués des réunions militaires
Nouvelles principales du 7 décembre
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan
Après Durban, on ne peut s'attendre qu'à avoir plus chaud encore...