Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 09.12.2011 16h11
Il ne faut pas se méprendre sur la position de la Chine concernant sa défense nationale

Lors de sa rencontre mardi avec les délégués du congrès du Parti communiste chinois de la marine de l'Armée populaire de Libération de Chine (APL) participant à la réunion sur l'armement de l'APL, le Président chinois Hu Jintao a prononcé un discours qui a suscité un vif intérêt de la part des médias occidentaux qui se préoccupent tout particulièrement aux deux phrases suivantes : la Chine doit « accélérer de manière rapide la transformation et la modernisation de sa marine » et « développer en profondeur et en largeur ses préparatifs aux combats en vue de la guerre ». A cet effet, le département de la Défense des Etats-Unis a demandé une fois de plus, le 6 courant, à la Chine de réaliser la « transparence militaire ».

Les demandes et les exigences formulées par le Président Hu Jintao à l'encontre de l'Armée chinoise sont des sujets dont le droit revient tout naturellement à la défense d'un pays. C'est pourquoi, que ce soit pour l'Asie ou bien pour le monde entier, il faut adopter une attitude objective en considérant la défense nationale chinoise, sinon, il sera possible que l'on interprète de façon excessive certaines opérations militaires de la Chine.

Ces dernières années, le monde extérieur se méprise ou s'alarme pour des mesures prises par la Chine en vue d'assurer sa sécurité et ce genre de méprise et de vigilance a été dû à une supposition fictive, fausse et infondée : l'émergence de la Chine ne doit pas être accompagnée de la modernisation de sa puissance militaire. Dans ce cas-là, certains pays et certaines forces seraient peut-être plus tranquillisés à l'endroit de celle-ci, alors que cette idée-là est complètement irrationnelle, illogique et déraisonnable, car elle est anormale, injuste et vide de sens non seulement pour la Chine, mais également pour le monde entier, c'est pourquoi elle ne pourrait devenir une réalité et est complètement irréalisable.

L'émergence de la Chine constitue effectivement un événement d'une importance primordiale pour le monde entier. Le monde extérieur se préoccupe et s'inquiète de la croissance de sa force économique et il n'y a rien d'étonnant en ce qui concerne l'apparition de sa « menace militaire ».

Le problème actuel c'est que le sentiment qu'éprouve la Chine à l'endroit de la menace venue de l'extérieur est de loin inférieur à celui qu'éprouve le monde extérieur pour la menace venue d'elle. C'est pourquoi à l'heure actuelle, la Chine fait preuve de retenue, de modération et de maîtrise pour éviter l'aggravation de la situation, ce qui est rare du point de vue d'un grand pays que ce soit dans le passé ou bien dans notre monde actuel au point que certains petits pays beaucoup moins puissants que la Chine osent la narguer, la défier et la provoquer et se montrer durs et intransigeants envers elle, et cela est complètement absurde et ridicule.

Parmi les pays et les forces qui s'alarment et se préoccupent de l'émergence de la Chine, il est difficile de dire maintenant lequel ou bien laquelle serait dans une position sûre ou précaire. Vu que les Etats-Unis et les autres pays occidentaux mènent parfois des actions en vue d'empêcher l'émergence de la Chine, la sécurité ou bien l'insécurité dans la région Asie Pacifique est intimement liée l'une à l'autre.

Le respect pour la sécurité d'autrui est en fait une condition pour créer le même sentiment de sécurité pour soi-même. Dans le cas où l'on prive ce sentiment à autrui, cela porterait en fin de compte atteinte à sa propre sécurité et cela est une vérité que tout le monde doit en tenir compte.

La position adoptée jusqu'ici par la Chine démontre pleinement qu'elle ne ressemble aucunement aux autres puissances émergentes du passé, lesquelles se montrent souvent arrogantes, menaçantes et agressives. Le monde extérieur dans son ensemble est persuadé et convaincu de la sincérité de la Chine quant à son émergence pacifique.

En réalité, le monde extérieur doit justement tenir compte du « sentiment d'insécurité » q'éprouve la Chine ». La croissance de la puissance d'un pays signifie en même temps l'augmentation de ses risques stratégiques et la plupart de ces risques concernent sa sécurité. Cela est indéniable et si l'on n'accepte et n'admet pas cela, ce serait alors une attitude égoïste et autoritaire qui ne recherche que l'intérêt personnel.

Quant aux Etats-Unis, ils disent constamment que la Chine ne fait pas preuve de transparence quant à ses affaires militaires. De son côté, la Chine constate qu'en ce qui concerne les affaires militaires dans la région Asie Pacifique, ce sont justement les Etats-Unis qui doivent apporter des éclaircissements quant à cela. Le « retour en Asie » des Américains vise principalement et surtout leur retour militaire. D'après les dispositions militaires prises à cet effet par eux, il est prévu que 60% des sous-marins nucléaires, ainsi que six des onze unités de porte-avions seront déplacés et transférés dans cette région, alors que les forces terrestres quitteront l'Afghanistan pour l'Extrême-orient. D'autre part, les Etats-Unis vient d'établir une nouvelle base militaire en Australie... etc. Bien que le Président américain clame à haute voix que toutes ces dispositions ne visent pas la Chine, mais qui croit à ces paroles mielleuses et hypocrites ? Les Américains ont-ils fait preuve de transparence en prenant toutes ces dispositions dans l'intention d'étendre son hégémonisme et sa suprématie jusque dans toute la région de l'Asie Pacifique. ?

Les dispositions et les mesures que la Chine est en train de prendre en vue d' « accélérer de manière rapide la transformation et la modernisation de sa marine » et de « développer en profondeur et en largeur ses préparatifs aux combats en vue de la guerre » est en fait utile pour assurer sa propre sécurité et profitable pour le maintien de la paix dans le monde entier. Il est important que ce dernier comprenne que le développement de la Chine doit être équilibré, ce qui veut dire que sa capacité de sauvegarder et de protéger la paix mondiale doit s'adapter à sa position d'une grande puissance. Il est important qu'elle fût capable de faire face à toutes sortes de coups et d'attaques non pacifiques qu'on lui porte, qu'elles soient ou bien directement ou bien indirectement dirigées contre elle.

Dans notre monde actuel où la confiance stratégique manque de façon excessive, il est fort possible que la méprise ou bien la mauvaise interprétation se produise, De toute façon, on ne doit pas s'enfoncer unilatéralement dans une frayeur infondée et dans une vigilance excessive au point de ne pouvoir s'en sortir, ce qui sèmerait alors la panique pour rien.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et l'Islande se félicitent pour 40 ans de bonnes relations diplomatiques
Nouvelles principales du 9 décembre
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan