Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 06.01.2012 13h18
Le chef de l'ONU salue le "rôle crucial" joué par la Chine dans la paix et le développement du monde (INTERVIEW)

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a déclaré jeudi à New York que la Chine, deuxième économie mondiale et membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, pouvait jouer "un rôle d'une importance cruciale" dans la promotion de la paix et du développement dans le monde.

Le secrétaire général de l'ONU a tenu ces propos dans une interview accordée à l'agence Xinhua. "En tant que seconde économie du monde, la Chine peut jouer un rôle très important", a-t-il noté.

"Je compte vraiment sur la Chine, en tant qu'un des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité", a-t-il indiqué à l'agence Xinhua. "Votre rôle est d'une importance cruciale dans le maintien de la paix et de la sécurité, dans les questions liées au développement, ainsi que dans la défense des droits de l'Homme".

La Chine, en collaboration avec d'autres pays de la région, peut jouer "un rôle d'une importance cruciale" dans le maintien de la paix et de la sécurité dans la péninsule coréenne, à un moment où la République populaire démocratique de Corée (RPDC) se trouve dans une situation de transition du pouvoir, a-t-il ajouté.

"Depuis le décès du dirigeant suprême Kim Jong Il, il me semble que la RPDC se trouve engagée dans un processus de transition politique", a noté M. Ban. "Il est très important pour nous de parvenir à maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne".

"Je suis la situation de très près", a-t-il déclaré. "J'estime que la Chine a un rôle crucial à jouer, tout comme la République de Corée".

"En tant qu'elles sont toutes deux concernées, la RPDC et la Corée du Sud devraient prendre l'initiative et travailler à promouvoir le dialogue et les échanges, afin que règnent la paix et l'harmonie entre les deux parties", a-t-il affirmé. "En plus de cela, la Chine et les autres pays membres des pourparlers à six, les Etats-Unis, la Russie et le Japon, ont clairement un rôle à jouer dans cette question".

Les pourparlers à six, qui impliquent la RPDC, la République de Corée, la Chine, le Japon, la Russie et les Etats-Unis, ont été lancés en 2003, mais sont entrés dans l'impasse en décembre 2008 après six cycles de négociations. La RPDC a quitté les pourparlers en 2009.

Récemment, la Chine fait des efforts diplomatiques pour essayer de relancer les pourparlers à six, et Beijing a été en contact avec toutes les parties concernées, a révélé le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Liu Weimin, il y a deux semaines.

Au cours de l'interview, le secrétaire général a révélé qu'il envisageait de se rendre en Chine tôt dans l'année.

"Je vais entamer une concertation avec le gouvernement chinois", a-t-il déclaré."J'aimerais rencontrer les dirigeants chinois le plus souvent possible".

"Je suis très reconnaissant aux millions de Chinois pour le soutien constant qu'ils m'ont toujours apporté, un soutien fort et chaleureux", a-t-il souligné. "Cela me donne la force, la sagesse et l'encouragement nécessaires pour remplir mon devoir de secrétaire général".

Par Gu Zhenqiu et Bai Jie


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 5 janvier
Sélection du Renminribao du 5 janvier
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine