Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.02.2012 08h39
La Chine condamne la violence contre les casques bleus au Darfour

Hong Lei, porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois a annoncé mardi que la Chine condamnait la violence contre les casques bleus de l'ONU et qu'elle continuerait ses efforts pour une réalisation au plus tôt de la paix, de la stabilité et du développement de la région du Darfour au Soudan.

M. Hong a fait cette déclaration en réponse à une question sur l'enlèvement de 52 casques bleus de l'ONU et de l'Union africaine (UA) par des forces anti-gouvernementales au Darfour.

La Chine continuera de soutenir l'application de la résolution N. 2003 du Conseil de sécurité de l'ONU sur la région par la Mission des Nations unies-Union africaine au Darfour (MINUAD) et à attacher une égale importance au déploiement de casques bleus et au processus politique dans ce dossier.

Le Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM, rébellion) établi dans la région du Darfour au Soudan a annoncé lundi avoir libéré 49 des 52 soldats de la MINUAD capturés, mais qu'il détenait toujours trois soldats soudanais qui les accompagnaient.

Un porte-parole du JEM a déclaré lundi que les soldats de la MINUAD avaient été "retenus" pour être entrés sur leur territoire sans en avoir obtenu l'autorisation et que les trois autres soldats qui se trouvaient avec eux appartenaient aux services de renseignements et de sécurité soudanais.

La MINUAD, déployée depuis 2008 au Darfour, a été la cible de plusieurs attaques de groupes armés non identifiés dans la région. Une trentaine de casques bleus on trouvé la mort depuis le début de leur mission au Darfour.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 21 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?