Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 23.02.2012 09h08
La Chine s'oppose à politiser le passage clandestin des frontières par des ressortissants de RPDC

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a réitéré mercredi que les personnes illégalement entrées en Chine depuis la République populaire démocratique de Corée (RPDC) n'étaient pas des réfugiés, ajoutant que la Chine s'opposait à politiser leur passage clandestin de la frontière.

Ceux qui ont franchi clandestinement la frontière chinoise pour des raisons économiques ne sont pas des réfugiés, a annoncé le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei lors d'une conférence de presse quotidienne.

La Chine a traité les ressortissants de RPDC "de manière prudente et appropriée", en vertu de loi chinoise, du droit international et des intérêts humanitaires, a indiqué M. Hong, ajoutant que le traitement par la Chine de ces ressortissants était en accord avec les intérêts de toutes les parties concernées et en conformité avec les pratiques internationales.

"Le Conseil des droits de l'homme n'est pas le bon endroit pour discuter de cette question", a-t-il poursuivi.

Selon les médias, le président de la République de Corée (RC) Lee Myung-bak a critiqué le traitement accordé par la Chine aux ressortissants de RPDC, et la RC envisage de soulever cette question devant le Conseil des droits de l'homme.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 22 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?