Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 08.03.2012 08h54
Les députés proposent d'accélérer la législation pour le développement sûr de l'électricité nucléaire en Chine

Bien que l'impact de la crise nucléaire de Fukushima au Japon continue à se faire sentir, la Chine, grand consommateur d'énergie, est bien résolue à poursuivre le développement sûr de l'électricité nucléaire, et c'est la première fois qu'« assurer le développement sûr et rentable de l'électricité nucléaire » a été écrit dans le rapport d'activité du gouvernement. Le 5 mars, dans son rapport d'activité du gouvernement, Monsieur Wen Jiabao, Premier ministre du Conseil des Affaires d'Etat a indiqué qu'il fallait optimiser les ressources d'énergie, promouvoir l'utilisation efficace et écologique des énergies traditionnelles et assurer le développement sûr et rentable de l'électricité nucléaire.

Monsieur Zhu Zhiyuan, vice-président de l'Académie des Sciences de Shanghai relevant de l'Académie des Sciences de Chine, et député à l'APN a indiqué que « le passage sur le développement de l'électricité nucléaire dans le rapport d'activité du gouvernement envoie un message : le gouvernement chinois va poursuivre normalement le développement de l'électricité nucléaire, il a la ferme volonté de le faire. »

L'accident de fuite nucléaire de la centrale de Fukushima-Daiichi en mars 2011 a provoqué des inquiétudes dans le monde sur la sûreté des centrales nucléaires, et même une certaine « réduction de vitesse » du développement de l'électricité nucléaire en Chine. En 2011, le gouvernement chinois n'a pas approuvé la construction de nouvelles centrales nucléaires, et les 4 réacteurs déjà approuvés mais non mis en chantier sont restés en veille.

Monsieur Zhu, qui est également vice-président de la Société de physique nucléaire de Chine, pense qu'avec l'accroissement rapide de la consommation d'énergie, la Chine doit développer sans hésitation l'électricité nucléaire à condition bien sûr de garantir la sûreté et la sécurité.

Monsieur Yang Qi, membre du Comité permanent du Comité national de la CCPPC et président honoraire de l'Institut d'énergie nucléaire de Chine (Nuclear Power Institute of China) a indiqué le 4 mars au cours d'une réunion de groupes de la 5e session du 11e Comité national de la CCPPC pour examiner le rapport d'activité et le rapport sur les projets de résolution de celui-ci que la Chine garantira le développement sûr de l'électricité nucléaire et qu'« elle a une confiance totale dans la sûreté nucléaire ».

Il a souligné que les centrales nucléaires chinoises en fonctionnement utilisent une technologie rénovée de deuxième génération, qui s'est développée à partir de la technologie française M310, après une bonne assimilation et une série d'améliorations. En particulier, des mesures plus strictes sont prévues pour prévenir les accidents et en atténuer les effets, elles sont donc meilleures que la plupart des 80 réacteurs M310 en fonctionnement dans le monde. Par conséquent, la sûreté et la sécurité des centrales nucléaires en fonctionnement ou en construction sont entièrement garanties du point de vue de la conception et du choix des emplacements.

Monsieur Zhao Qizheng, porte-parole de la 5e session du 11e Comité national de la CCPPC a souligné pour sa part le 3 mars en répondant à une question posée par un journaliste que la politique chinoise du développement de l'électricité nucléaire est de garantir la sûreté absolue et que nos efforts sont portés en premier lieu sur la construction des centrales nucléaires de 3e génération. Le 12e plan quinquennal a aussi prévu le « développement rentable de l'électricité basé sur la sûreté ».

Monsieur Zhu pense que, vu la très grande importance de la sûreté nucléaire, l'accélération de la législation pour le développement sûr de l'électricité nucléaire doit être une de nos priorités, dans les conditions où la Chine fait beaucoup d'efforts pour développer l'énergie nucléaire et construit un grand nombre de centrales.

Selon lui, l'APN doit en priorité élaborer un projet de loi sur la sûreté nucléaire et pour cela, organiser sans tarder des séries d'enquêtes pour préparer des lois et règlements d'accompagnement au sujet de la sûreté nucléaire à l'intérieur comme à l'extérieur du pays, lesquels serviront de base institutionnelle et permettront d'élever le niveau des lois et règlements existants relatifs à l'énergie nucléaire.

Il a proposé en outre de créer un organe unifié de surveillance nucléaire à un échelon plus élevé, qui sera directement responsable devant le Conseil des Affaires d'Etat et chargé de l'enregistrement et de la surveillance des activités nucléaires.

L'Administration nationale de l'énergie de Chine a démarré en février le Plan de recherche et développement (R&D) pour la sûreté nucléaire, qui vise, à la lumière des leçons de l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima, à rendre plus sûrs les réacteurs chinois en fonctionnement ou en construction et à élever leurs capacités à résister aux conséquences doublées des catastrophes naturelles extrêmes.

En 2005, la Chine a clairement défini sa stratégie de développement de l'électricité nucléaire et en 2007, le Conseil des Affaires d'Etat a rendu public le « Plan de développement à long et moyen terme de l'électricité nucléaire » de la Chine. En 2008, les 11 réacteurs chinois ont une capacité totale de 9,1 millions de kW, soit 1,3% de la production totale de l'électricité du pays. Les nouveaux réacteurs approuvés sont au nombre de 24 (2,54 millions de kW), dont 14 sont en cours de construction.

Selon le nouveau plan de développement de l'électricité nucléaire de la Commission d'Etat pour le développement et la réforme, en 2020, la Chine comptera plus de 70 réacteurs nucléaires dont la capacité totale représentera 5% du total du pays, et ce pourcentage sera de 10% en 2030, alors qu'en 2050, la capacité totale pourrait dépasser 400 millions de kW.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 7 mars
Principales nouvelles du 7 mars
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie
Plutôt une réforme imparfaite qu'une crise !
La victoire de Poutine devrait favoriser les relations sino-russes (COMMENTAIRE)