Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 19.03.2012 08h52
La Chine exprime son soutien au FMI pour s'attaquer à la crise des dettes souveraines européennes

La Chine a exprimé son soutien dimanche au Fonds monétaire international pour faire face à la crise des dettes souveraines européennes.

Le soutien a été témoigné par le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang, lors de son entretien avec la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, à Beijing.

"La Chine espère que le FMI poursuivra sa réforme et remplira mieux son rôle dans la stabilisation de l'économie mondiale et du marché financier international", a déclaré M. Li devant Mme Lagarde.

"La Chine demeure également ouverte d'esprit pour participer à et promouvoir la réforme du FMI", a ajouté M. Li.

Il a aussi salué les efforts du FMI pour renforcer les voix des marchés émergents et des pays en voie de développement sur les affaires financières internationales. Il prévoit que la crise de la dette souveraine dans certains pays européens ne sera pas facilement et rapidement résolue, car l'économie mondiale et le marché financier international sont confrontés à des risques et défis croissants.

La communauté internationale et les institutions de coopération multilatérale internationales, telles que le Groupe des 20 et le FMI, devront travailler plus étroitement et déployer des efforts concertés pour stimuler l'économie mondiale vers une croissance forte, durable et équilibrée, a noté M. Li.

Mme Lagarde, évoquant en termes élogieux la contribution de la Chine au maintien de la stabilité et à la reprise de l'économie mondiale, a affirmé que le FMI continuerait à renforcer sa coopération avec la Chine dans divers domaines.


[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 16 mars
Sélection du Renminribao du 16 mars
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres