Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 26.03.2012 08h18
Le président chinois arrive à Séoul pour participer au Sommet sur la sécurité nucléaire

Le président chinois Hu Jintao est arrivé dimanche à Séoul pour participer à un sommet destiné à renforcer la coopération internationale en matière de sécurité nucléaire.

Au cours de ce sommet de deux jours qui va débuter lundi, les dirigeants de plus de 50 nations et d'organisations internationales devront passer en revue les progrès effectués depuis le sommet de Washington tenu en 2010.

Ils discuteront des mesures de coopération à prendre pour combattre la menace du terrorisme nucléaire, protéger les matières nucléaires et les installations pertinentes, et éviter le trafic illicite des matières nucléaires, ont annoncé les organisateurs sud-coréens de ce sommet.

Les dirigeants échangeront également leurs points de vue en matière de renforcement de la sécurité nucléaire, qui a attiré l'attention de la communauté internationale à la suite de l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon en 2011.

D'après des sources diplomatiques, le président Hu prononcera un discours lors du sommet où il expliquera la position de la Chine, ainsi que les efforts et les mesures importantes que la Chine a pris en ce qui concerne la sécurité nucléaire.

"En tant que grand pays en terme de développement de l'énergie nucléaire, la Chine a toujours attaché une grande importance à la sécurité nucléaire et participe activement à la coopération internationale en matière de sécurité nucléaire", a déclaré le ministre assistant chinois des Affaires étrangères Ma Zhaoxu, lors d'un point de presse tenu le 20 mars.

La Chine souhaite que le Sommet sur la sécurité nucléaire de Séoul puisse renforcer davantage le consensus international et promouvoir la coopération internationale en matière de sécurité nucléaire, et ainsi apporter des contributions à l'amélioration du niveau global de sécurité des matières et installations nucléaires et promouvoir le développement durable de l'énergie nucléaire, a-t-il relevé.

Il a également exprimé la volonté de la Chine de participer activement à la discussion sur le communiqué du Sommet sur la sécurité nucléaire de Séoul, qui sera le document final du sommet.

"Le communiqué mettra en lumière le consensus et la résolution des dirigeants de renforcer la coopération internationale en matière de sécurité nucléaire", a-t-il indiqué.

Selon l'Agence internationale de l'énergie atomique, plus de 2 100 cas de pertes, de vols et d'obtentions illégales concernant les matières nucléaires et d'autres matières radioactives ont été rapportés par ses membres entre 1993 et 2011.

Kharmmar Mrabit, directeur du Bureau pour la sécurité nucléaire de l'AIEA, a indiqué lors d'une conférence de presse tenue la semaine dernière, que beaucoup restait à faire pour améliorer la sûreté nucléaire et la sécurité des matières radioactives dans le monde entier.

"Les matières nucléaires et autres matières radioactives ne sont toujours pas correctement sécurisées. Nous enregistrons environ 200 incidents par an," a-t-il relevé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 25 mars
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine
La décision de l'OMC sur les terres rares révèle une faille du système
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?