Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 28.03.2012 13h08
Le président chinois quitte Séoul pour le sommet des BRICS à New Delhi

Après avoir participé au Sommet sur la sécurité nucléaire de Séoul, le président chinois Hu Jintao a quitté la capitale sud-coréenne mercredi pour New Delhi, la capitale indienne.

A New Delhi, M. Hu doit participer à un sommet des pays BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) prévue mercredi et jeudi.

Lors du sommet de Séoul, les dirigeants venus de plus de 50 pays et organisations internationales ont discuté de mesures concertées pour lutter contre la menace du terrorisme nucléaire.

Ils ont également discuté des moyens de protéger les matières et installations nucléaires et de prévenir le trafic illicite des substances nucléaires.

En outre, les dirigeants ont également procédé à un échange de vues sur le renforcement de la sûreté nucléaire, qui est redevenue un sujet de préoccupation majeur à la suite de l'accident nucléaire de Fukushima, au Japon, l'an dernier.

Dans son discours prononcé au Sommet de Séoul, le président Hu a déclaré que la Chine avait pris des mesures actives et fait des progrès substantiels pour renforcer la sécurité nucléaire depuis la tenue du premier sommet sur la sécurité nucléaire à Washington il y a deux ans.

La Chine attache une grande importance au renforcement de la sécurité nucléaire, honore ses obligations internationales et prend part au vaste mouvement de coopération internationale en la matière, et fait tout son possible pour assurer la sécurité nucléaire lors des grands événements publics, a déclaré le président Hu.

Il a ajouté que la Chine avait fourni, de manière active, une assistance en matière de sécurité et de sûreté nucléaires à d'autres pays.

Dans son discours, le président chinois a présenté une proposition en quatre points sur le renforcement de la sécurité nucléaire dans le nouveau contexte. Il convient selon lui de s'attacher aux quatre lignes directrices suivantes :

- Adopter une approche scientifique et raisonnée en matière de sécurité nucléaire et renforcer la confiance dans le développement de l'énergie nucléaire

- Renforcer les capacités et honorer les responsabilités nationales pour garantir la sécurité nucléaire.

- Multiplier les échanges et la coopération à l'échelle internationale et améliorer la situation en matière de sécurité nucléaire dans le monde

- Adopter une approche globale en traitant à la fois les symptômes et les causes profondes de la prolifération nucléaire tout en prévenant le terrorisme nucléaire

Par ailleurs, le président chinois a souligné que la volonté de voir l'énergie nucléaire utilisée uniquement à des fins pacifiques était un objectif partagé par l'ensemble de la communauté internationale.

"A cette fin, la Chine continuera à oeuvrer en faveur de l'interdiction totale et de la destruction complète des armes nucléaires, et elle continuera à se conformer à la politique du "non-recours en premier" consistant à s'interdir de faire usage de l'arme nucléaire avant d'être soi-même l'objet d'une attaque nucléaire ; la Chine continuera aussi à prendre pleinement part aux efforts internationaux de non-prolifération et à soutenir le droit des pays à l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire", a déclaré le président chinois.

En marge du sommet de Séoul, M. Hu a rencontré le président américain Barack Obama, le chef de l'Etat sud-coréen Lee Myung-bak et le président sud-africain Jacob Zuma.

Après New Delhi, Hu Jintao se rendra au Cambodge pour une visite d'Etat.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine