Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 29.03.2012 09h22
La coopération pragmatique entre les pays des BRICS est encourageante et prometteuse

Les dirigeants des cinq pays émergents des BRICS (le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud) se réunissent le 28 et le 29 courant à New Delhi, la capitale de l'Inde, pour leur quatrième sommet. Le présent sommet a pour sujet principal le suivant : les cinq pays des BRICS se consacrent au développement et au resserrement de leurs relations de partenariat caractérisées par la stabilité, la sécurité et la prospérité » et il est souhaité qu'à travers les discussions sur ce sujet-là, le sommet contribuera à l'approfondissement et à l'élargissement de la coopération internationale en matière de la gestion et de la réforme mondiales et du développement durable. C'est justement en ces deux matières-là que les pays des BRICS pourront faire valoir leur capacité et leur compétence, car c'est précisément dans ces domaines-là que leur coopération dispose d'une base solide et renforcée. A cet effet, on nourrit beaucoup d'espoir à ces sujets-là et il est espéré que les aspects suivants seront prometteurs.

Tout d'abord et en premier lieu, il est souhaité que la coopération économique et commerciale soit élargit afin que le développement durable de l'économie mondiale puisse être prometteur. Le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du sud représentent 42% de la population mondiale et comptent pour 20% du Produit intérieur brut (PIB) de la planète. Depuis l'année 2010, ils apportent chaque année à la croissance économique mondiale une importante contribution qui dépasse les 50%, c'est pourquoi ils disposent d'une excellente représentativité quant aux entités économiques émergentes. En tant que « chefs de file » qui guident et mènent l'économie mondiale pour qu'elle puisse se débarrasser de la crise, les cinq pays des BRICS doivent nécessairement renforcer leur confiance mutuelle, s'efforcer d'approfondir, d'étendre et d'élargir leur coopération économique et commerciale, resserrer leurs liens de coopération globale dans divers domaines, faire des efforts pour améliorer la qualité sur la base de la croissance économique actuelle, intensifier le développement global, équilibré et durable, car tout cela revêt une importance primordiale pour le relèvement stable de l'économie mondiale ainsi que pour sa croissance durable.

Ensuite, l'avenir est prometteur pour ce qui est du renforcement de la coopération monétaire ainsi que pour l'établissement d'un système monétaire international diversifié. Quant aux cinq pays des BRICS, ils doivent chacun de son côté procéder sans retard à leur réforme financière, afin de pouvoir réaliser la tâche ardue et difficile de l'internationalisation de leur monnaie respective. Il leur faut pour cela promouvoir la coopération monétaire dans divers domaines et cela constitue pour ces cinq pays une tâche commune nécessaire à la réalisation de l'internationalisation de leur monnaie. Ainsi, les banques concernées des cinq pays actuellement de façon stable à la coopération monétaire réciproque. Dernièrement, les cinq pays ont étudié les possibilités d'établir de nouvelles banques d'Exploitation et de Développement. Il est prévu que désormais, il sera possible aux cinq pays de procéder à la transaction monétaire affichée bilatérale ou multilatérale ainsi qu'aux prêts réciproques, d'établir en commun un fonds de coopération d'investissement commercial et de mettre sur pied ainsi un système de coopération monétaire multi domaines favorable à l'ensemble des BRICS. Et il sera proposé de le réaliser dans le cadre de la coopération financière des cinq pays et de promouvoir le mode de règlement en monnaie respective et d'étendre et d'élargir continuellement la limite et l'envergure des échanges monétaires bilatéraux ou multilatéraux entre les cinq pays, ce afin de rehausser le degré de facilité du commerce et de l'investissement bilatéraux et de promouvoir la coopération financière et l'investissement réciproque entre les pays des BRICS.

Tertio, il y a une grande marge d'action quant à l'établissement d'un nouveau type de relations de partenariat adapté à la nouvelle époque et revêtant les particularités de celle-ci ainsi qu'à la réalisation de la coopération diversifiée, malléable et interrégionale entre les cinq pays des BRICS, laquelle sera étendue dans de nombreux domaines. Grâce à une coopération continuelle active, pragmatique, ouverte et transparente, la quelle a été procédée étape par étape, il a suffit seulement de quelques années pour les cinq pays de donner l'exemple en établissant un nouveau type de relations de partenariat adapté complètement aux réalités de la nouvelle époque. En tant qu'une plate-forme sociale complètement ouverte, il est prévu que tout en renforçant et en perfectionnant le mécanisme de leur coopération, les cinq pays des BRICS intensifieront leur dialogue et leur coopération avec les autres pays émergents ainsi qu'avec les pays en voie de développement, ce qui leur permettra de rehausser et de consolider leur position internationale ainsi que de préserver et de sauvegarder les intérêts de ces pays.

Quarto, il y a beaucoup de choses à faire et l'avenir est plein de promesses quant à la coopération sud—sud et à la coopération nord—sud. Tout en renforçant leur coopération réciproque, les pays des BRICS doivent fournir aide et assistance aux autres pays en voie de développement, mais il faut que celles-ci soient concrètes et adaptées aux circonstances. Par exemple, aide aux pauvres, aux miséreux et aux sinistrés, assistance dans les domaines de l'éducation, de la médecine, de l'hygiène, de l'agriculture et de la finance. D'autre part et ce qui est plus important, c'est que les pays des BRICS joue le rôle d'intermédiaire quant à la coopération Sud -- Nord et ils constituent en fait le trait d'union entre les parties concernées. A cet effet, l'établissement de relations de coopération généreuse et tolérante entre les pays des BRICS, entre les pays en voie de développement et entre ces derniers et les pays développés revêt une grande importance réelle pour la réduction des écarts entre le Nord et le Sud.

Quinto, de belles perspectives sont également ouvertes quant à l'optimisation de la gestion de l'économie mondiale et à la progression de la réforme démocratique des relations internationales. Au cours de ces dernières années, les cinq pays des BRICS ont déployé en commun beaucoup d'efforts pour élargir, approfondir et développer la réforme dans les domaines de la finance et de l'économie internationales, ce qui a permis aux pays en voie de développement d'accroître et de renforcer leur droit à la parole. A l'avenir, les pays des BRICS doivent continuer à faire des efforts en vue d'intensifier et de renforcer leur coopération réaliste et pragmatique et en vue d'accélérer le processus de démocratisation des relations internationales. Il faut faire en sorte que le Groupe des vingt (G20) devienne un outil efficace contribuant à la réforme de l'économie internationale ainsi que des organisations financières internationales, dont l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale et le Conseil de stabilité financière. A cet effet, il est nécessaire d'améliorer leur imbrication, leur légitimité et leur représentativité et d'accroître davantage le droit à la parole et le droit à l'élaboration de règles des entités économiques émergentes quant à la gestion et au contrôle de l'économie mondiale, ce afin de pouvoir déployer des efforts communs en vue d'édifier et de réaliser un nouvel ordre économique international caractérisé par l'équité, l'impartialité, la tolérance et la coopération mutuellement avantageuse et bénéfique.

(Auteur de cet article : Shi Jianxun, commentateur spécial du Quotidien du Peuple, Directeur de l'Institut d'études sur les Finances et le Marché boursier et professeur de l'Institut de l'Economie et de la Gestion de l'Université Tongji)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine