Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 30.03.2012 08h18
La coopération au sein des BRICS prend un nouveau départ, selon le président chinois

Le président chinois Hu Jintao a déclaré jeudi que les pays des BRICS devaient élever leur coopération à un nouveau niveau, et que la coopération parmi eux "prenait un nouveau départ".

S'adressant lors de la session plénière du quatrième sommet des BRICS, qui regroupe le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, le président chinois a présenté la position de son pays en matière de gouvernance globale, de développement durable et de coopération.

"Les BRICS constituent un élément indispensable de la grande famille des marchés émergents et des pays en développement. Nous sommes des forces en faveur de la paix mondiale et du développement commun", a-t-il indiqué.

"La coopération au sein des BRICS prend un nouveau départ", a poursuivi M. Hu, ajoutant que les BRICS "devaient chercher des moyens pour se construire sur les réalisations déjà faites et élever la coopération des BRICS à un nouveau niveau".

Le président Hu a présenté une propositions en plusieurs points sur la coopération des BRICS:

- Rester engagé dans le développement commun et promouvoir la prospérité commune;

- Rester engagé dans la consultation sur un pied d'égalité et approfondir la confiance politique;

- Rester engagé dans la coopération pratique et renforcer les bases de la coopération;

- Rester engagé dans la coopération internationale et renforcer le développement du monde entier.

Le chef de l'Etat chinois s'est dit convaincu que la coopération des BRICS produira des résultats plus fructueux grâce à de nouvelles améliorations du mécanisme.

"Cela permettra non seulement à améliorer le bien-être de nos peuples, mais aussi à contribuer à la paix, la stabilité et la prospérité dans le monde", a martelé le président chinois.

Selon lui, la Chine a enregistré des résultats largement reconnus dans son développement depuis l'adoption de la politique de réforme et d'ouverture il y a plus de 30 ans.

"La croissance rapide de la Chine a non seulement permis aux 1,3 milliard de Chinois de mener une vie meilleure, mais aussi offert des opportunités de développement à d'autres pays", a indiqué M. Hu.

En dépit de l'évolution de la situation internationale, la Chine portera toujours haut le drapeau de la paix, du développement et de la coopération. La China restera engagée dans la voie du développement pacifique et dans la stratégie gagnant-gagnant de l'ouverture, a déclaré M. Hu.

Tout en poursuivant son propre développement, la Chine travaille pour le développement commun du monde entier, soutient fermement la coopération entre les BRICS et reste solidaire aux pays en développement, a-t-il ajouté.

Les autres dirigeants des BRICS se sont également prononcés lors de la session plénière.

Le quatrième sommet des BRICS s'est ouvert jeudi autour de discussions axées sur la gouvernance globale, le développement durable et la coordination des positions sur les importantes questions régionales et mondiales.

Ce sommet intervient à un moment crucial pour le bloc, car l'économie mondiale doit encore surmonter de diverses difficultés, liées notamment à des systèmes financiers toujours fragiles, des dettes publiques et privées élevées, des forts taux de chômage et la hausse des prix pétroliers. D'autres questions urgentes, telles que le changement climatique, la sécurité alimentaire et la sécurité énergétique, jettent également des défis majeurs au niveau international.

Avec pour thème "Partenariat des BRICS pour la stabilité, la sécurité et la prospérité mondiales", les dirigeants des BRICS devront discuter de "questions politiques, économiques et sociales d'intérêt commun et internationaux", selon le pays organisateur du sommet, l'Inde.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine