Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 18.04.2012 08h39
Vice-président chinois : davantage de coopération entre la Chine et la Tunisie

Le vice-président chinois Xi Jinping s'est engagé mardi à renforcer la coopération avec la Tunisie, alors que ce pays d'Afrique du Nord a connu une "transformation historique" l'année dernière.

"La Chine collaborera avec la Tunisie pour intensifier la coopération dans divers domaines afin de constamment promouvoir les relations d'amitié et de coopération et de bénéficier aux deux pays et à leurs peuples", a indiqué M. Xi, lors de sa rencontre avec le ministre tunisien des Affaires étrangères Rafik Abdessalem.

La Chine a respecté la volonté et la décision du peuple tunisien après la "transformation historique" que le pays a connue l'année dernière, a affirmé le vice-président chinois à M. Abdessalem. Ce dernier est actuellement à Beijing pour sa première visite officielle en Chine.

L'ancien président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a été renversé en janvier 2011. Après plusieurs mois de soulèvements politiques, ce pays d'Afrique du Nord a élu en octobre son Assemblée constituante, laquelle a approuvé la formation d'un gouvernement d'unité nationale.

"Je suis convaincu que la Tunisie, avec les efforts conjoints du gouvernement et du peuple, réalisera de nouveaux progrès dans sa construction nationale", a déclaré M. Xi.

Le vice-président chinois a salué la compréhension mutuelle et la coopération sincère entre les deux pays depuis l'établissement des relations diplomatiques en 1964, indiquant que la Chine et la Tunisie disposaient de "nouvelles opportunités" de développement.

Les deux parties ont également abordé la situation en Asie de l'Ouest et en Afrique du Nord.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes