Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 23.04.2012 08h36
L'importance de la visite de Li Keqiang en Russie pour la coopération sino-russe (Interview)

La prochaine visite du vice-Premier ministre chinois Li Keqiang en Russie revêt une grande importance pour les deux parties, a déclaré un célèbre analyste russe, expert en relations sino-russes.

"Quel que soit le point de vue adopté, cette visite sera importante pour les deux pays", a indiqué dans une interview donnée à l'agence Xinhua Sergueï Sanakoev, président du Centre russo-chinois pour la coopération commerciale et économique.

Cette visite ouvrira la voie au développement d'une coopération pragmatique accrue entre les deux géants voisins, a ajouté M. Sanakoev.

Confiant en la possibilité pour le commerce bilatéral de connaître une croissance soutenue, M. Sanakoev a appelé les deux pays à améliorer la structure de leurs relations commerciales et à rechercher de nouveaux modes de coopération.

Il a noté que la conférence sino-russe sur la promotion de l'investissement et du commerce, à laquelle M. Li assistera le 28 avril, devrait permettre de présenter de nombreux projets d'envergure, susceptibles d'intéresser les investisseurs chinois.

"L'investissement bilatéral est encore loin de ce que nous attendons", a déclaré M. Sanakoev, ajoutant que de nombreuses régions russes attendaient avec enthousiasme les investissements chinois.

M. Sanakoev s'est déclaré optimiste quant à l'objectif fixé en matière de commerce bilatéral par les dirigeants chinois et russe, qui espèrent atteindre un volume commecial de 100 milliards de dollars en 2015, et de 200 milliards de dollars en 2020.

"La Chine et la Russie partagent une frontière commune qui s'étend sur 4 300 km, ce qui signifie que nous pouvons échanger plus de produits, de services et d'investissements", a indiqué M. Sanakoev.

De ce fait, M. Sanakoev a ajouté qu'il était "tout à fait possible" que le volume des échanges commerciaux entre la Chine et la Russie rattrape à terme celui des échanges entre la Chine et le Japon, voire celui de la Chine et des Etats-Unis.

Il a également déclaré que les deux pays devraient procéder étape par étape à l'amélioration de la structure de leur commerce. "Un renforcement du commerce de machines, de produits à forte valeur ajoutée et de hautes technologies serait très attractif", a-t-il précisé.

Afin d'améliorer la structure du commerce bilatéral, la Russie compte prendre un certain nombre de mesures, notamment pour renforcer la part des produits mécaniques et électriques et des hautes technologies dans le commerce bilatéral, a poursuivi M. Sanakoev, qui est de fait également secrétaire exécutif de la Chambre russo-chinoise pour le commerce des machines et des produits de haute technologie.

Citant les propos du Premier ministre et président élu russe Vladimir Poutine, selon qui la Russie devrait laisser le vent chinois gonfler les voiles de son développement économique, M. Sanakoev a confirmé que cette approche était tout à fait appropriée selon lui.

La Russie va sans aucun doute s'efforcer de profiter de la croissance économique chinoise, en renforçant ses liens de coopération et d'amitié avec la Chine, a-t-il ajouté.

Fondé en 1998, le Centre russo-chinois pour la coopération commerciale et économique vise à fournir des aides et des services professionnels aux acteurs de la coopération économique et commerciale entre la Chine et la Russie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?