Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 02.05.2012 13h34
Les vice-PM chinois et belge satisfaits des relations bilatérales

Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang et son homologue belge Didier Reynders ont exprimé leur satisfaction sur les relations bilatérales entre les deux pays, lors de leur entretien mardi à Bruxelles.

Selon M. Li, ces dernières années, la confiance politique entre la Chine et la Belgique s'approfondit, la coopération pragmatique est fructueuse et les échanges entre les peuples des deux pays s'accélèrent. Il a remercié le gouvernement belge de pratiquer la politique d'une Chine depuis longtemps. "Le développement des relations bilatérales sur les assises du respect mutuel, de l'égalité et de la confiance réciproque correspond aux intérêts communs des deux parties", a dit M. Li, tout en souhaitant que les relations sino-belges puissent atteindre un palier plus élevé.

Depuis 30 ans de réforme et d'ouverture, la Chine a accompli des exploits dans le domaine socio-économique et trouvé un chemin propice à son développement, elle poursuivra ce chemin pour réaliser un développement harmonieux de l'économie et de la société, a souligné le vice-Premier ministre Li.

M. Reynders qui est aussi le ministre des Affaires étrangères, a pour sa part noté que Bruxelles et Beijing avaient fêté le 40ème anniversaire de leurs relations diplomatiques l'année dernière, réaffirmant que la Belgique poursuivrait le principe d'une Chine.

La Belgique souhaite servir de porte d'entrée en Europe pour la Chine, accueille favorablement l'investissement chinois en Belgique et veut approfondir la coopération financière entre les deux pays, a précisé M. Reynders.

Il a ajouté que la Belgique considérait le rôle important que la Chine joue au sein du G20 et d'autres institutions internationales et voulait renforcer la communication et la coordination avec la Chine dans des affaires internationales. La Belgique est encouragée par la réforme, l'ouverture et la modernisation en Chine, car ça correspond aux intérêts de la Belgique et de l'Union européenne (UE), a estimé M. Reynders.

M. Li est arrivé mardi à Bruxelles, la dernière étape de son périple en Europe après la Russie et la Hongrie, pour une visite officielle en Belgique et au siège de l'UE.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine