Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 16.05.2012 13h48
La Chine plus populaire que la France et les Etats-Unis

Récemment, la BBC a rendu public le résultat d'une enquête, selon laquelle la popularité de la Chine a augmenté, dépassant celle de la France et des Etats-Unis, pour occuper le cinquième rang des pays les plus populaires.

Le résultat de l'enquête a été réalisé après avoir interrogé 24 000 personnes de 22 pays. Par rapport au résultat de 2011, cette année, le taux des sondés qui gardent une impression positive de la Chine est passé de 46% à 50%, en dépassant celui des Etats-Unis et de l'UE, pour se classer à la cinquième place du palmarès des pays et régions les plus populaires du monde.

Toujours selon l'enquête, la popularité de la Chine a augmenté non seulement parmi les pays en voie de développement, mais aussi parmi les pays développés. C'est en Grande-Bretagne, en Australie, au Canada et en Allemagne, que la popularité de la Chine a le plus augmenté.

Par rapport aux deux années précédentes, le sentiment des interrogés par rapport aux Etats-Unis ne change pas beaucoup. Cette année, 47% des persnnes gardent une bonne image des Etats-Unis, alors que 33% ont une impression négative. La popularité des pays d'Europe a chuté en 2011 et en 2012. Selon le responsable du sondage : « L'UE est depuis longtemps considérée comme le symbole de la stabilité politique et économique. Alors que l'UE est tombée dans la crise, nombreux sont ceux qui se maintenant tournent vers la Chine. »

Le palmarès des 10 pays et régions les plus populaires du monde

1. Japon 58%

2. Allemagne 56%

3. Canada 53%

4. Grande-Bretagne 51%

5. Chine 50%

6. France 48%

7. UE 48%

8. Etats-Unis 47%

9. Brésil 45%

10. Inde 40%

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE