Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 17.05.2012 08h53
Le dalaï lama apathique envers la perte de la vie

Le dalaï lama a ouvertement refusé de condamner les immolations par le feu de lamas dans les régions tibétaines de la Chine.

Le soi-disant "leader spirituel" des bouddhistes tibétains a accueilli froidement cette semaine la nouvelle d'un nouveau suicide avec un brusque "sans commentaire" à la question d'un journaliste lui demandant si les moines devaient cesser de s'auto-immoler.

Ces derniers jours, le dalaï lama se prélasse apparemment dans la gloire, après avoir reçu le Prix Templeton de 1,77 millions de dollars et rencontré le Premier ministre britannique David Cameron, au mépris de l'indignation et des protestations du gouvernement chinois.

Le reste d'influence du "leader spirituel", même après sa prétendue retraite l'année dernière, lui plaît tellement qu'il ne semble pas se soucier de la perte de vies ordinaires.

Ou peut-être ne s'en est-il jamais soucié.

Le 14e dalaï lama s'est prétendument battu pour les droits et les intérêts des Tibétains depuis sa fuite de Chine en 1959. Ces déclarations cependant, ne sont destinées qu'à apaiser les bouddhistes tibétains dévots qui ont encore foi en lui, et à persuader ses supporters occidentaux de continuer à soutenir son mouvement pour "l'indépendance du Tibet", qui vise à séparer le Tibet de la Chine.

Avec cet objectif à l'esprit, le dalaï lama était certainement ravi de voir le problème du Tibet devenir une question politique internationale. En outre, la vague d'auto-immolations de l'année dernière lui a bien servi, en attirant davantage d'attention internationale.

Il n'est ainsi pas difficile de comprendre pourquoi le dalaï lama est resté silencieux et apathique envers les morts et les blessés occasionnés par ces événements tragiques.

Au lieu de condamner et d'appeler à la fin des actes suicidaires qui s'écartent des principes du Bouddhisme, le dalaï lama a même fait l'éloge du "courage" des auto-immolateurs.

Plus de 20 Tibétains sont décédés d'auto-immolations depuis mars 2011.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE