Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.05.2012 08h17
La Chine et le Luxembourg, "un bon exemple pour les relations entre des pays tout à fait différents"

La Chine et le Luxembourg constituent "un bon exemple pour les relations entre des pays tout à fait différents", a commenté l'ambassadeur de Chine au Grand-Duché, Zeng Xianqi, lors d'une interview accordée à Xinhua à la veille d'une visite officielle du président de l'Assemblée populaire nationale de Chine, Wu Bangguo, au Luxembourg.

Il s'agit de la première visite d'un président du Parlement chinois au Luxembourg. Elle coïncide avec le 40ème anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays.

Pour M. Zeng, les relations entre les deux pays se développent toujours de manière stable et pragmatique depuis l'établissement des relations diplomatiques en 1972, malgré une importante différence entre la Chine et le Luxembourg en ce qui concerne le niveau de développement et la dimension d'Etat. "Elles sont un bon exemple pour le respect réciproque, l'égalité, les avantages mutuels et le développement en commun entre des Etats tout à fait différents en ce qui concerne la dimension d'Etat, le système social, les traditions culturelles et le fond historique", a dit M. Zeng.

Le Luxembourg regarde le développement pacifique de la Chine comme une bonne opportunité, considère la promotion de ses relations avec la Chine et fait preuve de compréhension ou de soutien à l'égard de la Chine, de son côté, la Chine veut élargir ses échanges avec le Luxembourg, à savoir approfondir la coopération bilatérale dans les domaines traditionnels de la finance et de la métallurgie et exploiter de nouveaux domaines de coopérations, tels que l'économie de l'énergie et la protection de l'environnement, a précisé l'ambassadeur.

La Chine constitue maintenant le plus grand partenaire de coopération du Luxembourg en Asie et son deuxième partenaire commercial en dehors de l'Union européenne. En 2010, un tiers de l'investissement chinois en Europe a été placé au Luxembourg. L'énorme marché chinois, la transformation des industries chinoises ainsi que le développement de nouvelles industries en Chine fournissent de bonnes opportunités pour la coopération entre les deux pays, tandis que le Luxembourg envisage de servir de porte d'entrée pour l'investissement, des marchandises et des services chinois en Europe.

Le Luxembourg est l'un des fondateurs de l'Union européenne et y joue un rôle important et particulier, a indiqué M. Zeng, ajoutant que M. Wu aurait "des entretiens approfondis" avec le Grand Duc, le président de la Chambre des députés Laurent Mosar et le Premier ministre Jean-Claude Juncker sur la coopération bilatérale dans les domaines politique, économique, commercial, scientifique et culturel, ainsi que sur des expériences des deux parties dans le développement du régime de droit et de la démocratie.

La visite de M. Wu au Luxembourg "contribuera au renforcement de l'amitié, à la promotion de la confiance réciproque, à l'élargissement de la position commune et à l'approfondissement de la coopération", et "donnera un nouvel essor aux échanges entre les législatifs des deux pays", a estimé l'ambassadeur chinois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »