Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.05.2012 08h20
Le ministère chinois de la Défense nationale réfute un rapport militaire américain

Le porte-parole du ministère chinois de la Défense nationale Geng Yansheng a exprimé lundi son fort mécontentement et sa ferme opposition à un rapport du Pentagone présentant de manière déformée le développement militaire chinois.

M. Geng a indiqué que le développement militaire justifié et normal de la Chine avait été injustement décrit dans ce rapport, ajoutant que la Chine avait fait part de son mécontentement auprès des Etats-Unis.

Le développement militaire chinois a pour vocation exclusive la sauvegarde de la souveraineté nationale, de sa sécurité et de ses intérêts, a déclaré M. Geng, indiquant en outre qu'il correspondait aux besoins du pays face aux multiples menaces contre sa sécurité.

La Chine s'en est fermement tenue à une voie de développement pacifique et a adopté une politique militaire de nature défensive, a-t-il souligné, ajoutant qu'elle a toujours maintenu transparentes ses intentions stratégiques et s'est efforcée d'élargir les échanges militaires.

L'accusation d'une possible menace militaire chinoise est "fausse et dénuée de tout fondement", a indiqué M. Geng.

Afin de trouver des prétextes pour vendre des armes à Taiwan, les Etats-Unis ont délibérément exagéré le déséquilibre militaire entre la partie continentale chinoise et Taiwan et semé la discorde, au mépris du développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit.

"La Chine s'oppose fermement à de tels actes", a souligné M. Geng.

Il a également réfuté les accusations des Etats-Unis quant à des activités chinoises de cyberattaques contre les Etats-Unis, en les qualifiant de fausses.

M. Geng a estimé que la suspicion des Etats-Unis et leur intention de discréditer la Chine allaient à l'encontre de leurs engagements d'édifier des relations saines, stables, fiables et durables avec la Chine.

Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »